Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 16:21

L'hôpital de Guingamp (Côtes d'Armor) a été reconnu responsable du handicap d'un jeune garçon à la suite des erreurs commises à sa naissance et condamné par le tribunal administratif de Rennes à lui verser 275.000 euros et 740.000 euros à la CPAM des Côtes d'Armor.

Le tribunal a retenu dans son jugement la responsabilité de l'hôpital de
Guingamp
l'accouchement avait été déclenché le 11 août 1989 au matin par l'administration de Syntocinon, destiné à déclencher le travail, six jours après que la mère eut perdu les eaux.
"L'incapacité partielle permanente dont est atteint le jeune garçon est imputable à l'anoxie périnatale dont il a souffert, consécutive à l'administration de doses excessives de Syntocinon et à l'absence d'extraction foetale par césarienne", indique le jugement.

Alors qu'un collège d'experts estime que "le foetus devait être considéré comme en danger dès 13H30", "l'enfant a été extrait par des forceps à 21H10".
Vingt heures après sa naissance, l'enfant a été transféré au centre hospitalier de Saint-Brieuc
où il a présenté "des crises convulsives associées à des arrêts respiratoires durant 24 heures".
Le jeune garçon aujourd'hui âgé de 17 ans est resté atteint d'une "infirmité motrice cérébrale entraînant une incapacité partielle permanente de 90%".

L'hôpital de Guingamp a été condamné à verser une somme de 275.000 euros au jeune homme, ainsi que 40.000 euros à ses parents et 7.000 euros à leurs deux autres enfants. L'hôpital doit également verser près de 740.000 euros à la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) des Côtes d'Armor, au titre du remboursement de la prise en charge médicale du jeune homme.

Partager cet article
Repost0

commentaires

R
mon tel +213698058226
Répondre
R
salut<br /> je ma pelle ME reghiss ali 51 ans habute algerie ma fille anfal 08 ans andicape 90/100 Vous avez craqué et sa mère à l'hôpital de ain beida 25 km à la ville oum el bouaghi ne trouvez pas un processus recouvrable endormi et le coût médecin de la naissance, mais la sage-femme menacé de faire dérailler le bébé était où il devait tenir de ses jambes et poussé violemment jusqu'à ce qu'elle perde l'oxygène du cerveau selon un rapport publié par le professeur que vous visitez immédiatement après la naissance à Alger qui regrette et m'a demandé de recourir à la justice pour prendre la bonne fille émission chapitre de la justice dans le cas de près de 10.000 euros et la direction sage-femme à un autre endroit a expert a un déficit de quelqu'un en permanence, mais la justice a rejeté pour absence de constitution et vous mettre au défi le haut évident et je suis maintenant en attente depuis le 08 ans et je et ma fille souffrent que vous m'aidiez à traiter ma fille dans les pays européens ont décidé de vendre ma maison pour traiter votre fille que vous s'il vous plaît m'aider comme je l'espère votre association à succès. Merci monsieur merci madame.
Répondre

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles

CatÉGories