Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
13 mai 2007 7 13 /05 /mai /2007 04:07
Un rapport officiel qui vient de paraître sur la santé des adolescents scolarisés en classe de troisième en 2003-2004 conclut que "Pour être en bonne santé, mieux vaut être riche et fréquenter un «bon» collège plutôt qu'être pauvre et aller dans un établissement classé ZEP (zone d'éducation prioritaire)".

Selon les experts, des médecins et des infirmières, les élèves de ZEP ont plus de caries mal soignées, de problèmes visuels non corrigés et souffrent davantage d'obésité que leurs camarades des collèges de centre-ville, dont les parents sont plus aisés.
«Le surpoids apparaît comme miroir des inégalités sociales, avec un effet loupe si on s'intéresse uniquement à l'obésité», écrit l'étude réalisée par des experts des ministères de la Santé et de  l'Education  :  http://www.sante.gouv.fr/drees/etude-resultat/er573/er573.pdf
Près de 21 % des élèves scolarisés dans les collèges situés en ZEP sont en surpoids ou obèses, contre 16,1 % hors ZEP. 
A l'intérieur même des filières, on observe des différences : 16 % des élèves des filières générales sont touchés, contre 22,5 % des filières professionnelles et technologiques.
Si l'on prend en compte l'origine sociale des parents, l'impact est encore plus grand : 23,4 % des enfants d'ouvriers ­ toujours parmi l'échantillon étudié des élèves de troisième sont atteints de surpoids, contre 9,8 % pour les enfants de cadres. 
Concernant l'obésité, l'inégalité est spectaculaire : 7,9 % des enfants d'ouvriers sont touchés, contre 1,4 % des autres. Les auteurs concluent à la prédominance des facteurs sociaux pour expliquer ces pathologies : la catégorie socioprofessionnelle du père notamment et la «géographie sociale», c'est-à-dire la scolarisation en ZEP.

En moyenne, les adolescents de troisième ont 1,6 carie. Plus de la moitié (52 %) d'entre eux n'ont aucune dent abîmée. 
Le rapport avec le lieu de scolarisation est très clair : plus de 10 % des élèves scolarisés en ZEP ont au moins deux dents cariées non soignées, contre à peine 4 % des élèves hors ZEP
Les enfants dont le père est ouvrier non qualifié ont un risque multiplié par huit d'avoir au moins deux dents cariées. 

En ZEP, 16,5 % des élèves portent un appareil dentaire, contre 28,8 % ailleurs. 
Par contre, les risques de problèmes dentaires sont les mêmes que les élèves soient scolarisés dans le public ou dans le privé.
 
Les experts ont également étudié les problèmes visuels, dans la mesure où ils peuvent influer sur les études. On constate les mêmes injustices. 
Le coût et le mauvais remboursement par la Sécurité sociale doivent peser lourd dans la décision des parents. 
Ainsi, les élèves de ZEP portent moins de lunettes ou de lentilles que leurs camarades scolarisés hors ZEP (24,2 % contre 28,9 %). 
Les experts ont de surcroît détecté des anomalies visuelles non dépistées chez les troisièmes de ZEP.

Voir
l'article sur l'accès inégal aux soins pour les personnes ateintes de cancer.

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans Droit médical
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles