Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 04:16

La ministre de la Santé, de la jeunesse et des sports, Roselyne Bachelot-Narquin a annoncé "Je souhaiterais forcer le pas sur les restructurations" dans certaines activités de soins, en particulier la chirurgie et l'obstétrique, au sein des hôpitaux publics, un sujet toujours très sensible au plan local lors d'un déplacement à l'hôpital Bon Secours de Metz, (celui-là même où a été hospitalisé le magistrat de Metz, blessé par la mère d'un condamé) demandant "un réexamen de l'implantation des activités de soins au sein des établissements". Cet "enjeu majeur va dominer la période qui s'ouvre". La ministre a justifié ces "recompositions" hospitalières par "l'évolution démographique des territoires". 

Elle a ensuite mis en avant "la qualité des soins": "certaines pratiques comme la chirurgie", qui requièrent "un matériel coûteux et des équipes pluridisciplinaires", ont "fortement évolué". Elle veut "les regrouper pour en garantir l'excellence et la sécurité". 
"Dans les domaines de la chirurgie et de l'obstétrique, il n'est plus possible de diluer les moyens, surtout quand la ressource première, les médecins, se raréfie. D'autres activités, comme la médecine, les soins de suite, la gériatrie doivent au contraire être assurés au plus près de nos concitoyens dans un souci constant de proximité", a expliqué la ministre. 
Les restructurations permettront par exemple "le redéploiement de nouveaux services mieux adaptés aux personnes", notamment "aux personnes âgées". 

La ministre de la santé, de la jeunesse et des sports, Roselyne Bachelot-Naquin a défini un objectif de 15.000 places d'hospitalisation à domicile à atteindre d'ici à 2010 contre 8.000 actuellement

Elle compte sur 10 milliards d'euros d'investissement du plan Hôpital 2012, qui seront un "levier exceptionnel de modernisation des établissements". Ces premières annonces de la ministre sur ce sujet risquent de susciter des remous, notamment chez les élus locaux, où la question est ultra-sensible.

Plusieurs études démographiques montrent de fait que la France va manquer de médecins d'ici 2015, en particulier dans ces deux spécialités. En outre les médecins sont inégalement répartis sur le territoire. 

Le rapport du Pr Guy Vallancien publié en avril 2006, préconisait, au nom de la qualité des soins, de fermer "sans délai" 113 blocs opératoires d'hôpitaux publics effectuant moins de 2.000 actes chirurgicaux par an. Ce rapport avait été dénoncé par l'Association des petites villes de France (APVF) au nom de la défense d'une répartition équitable des soins sur tout le territoire. 
"Les maires sont opposés à ce qu'on ferme la chirurgie dans leur secteur, parce que dans l'esprit des Français quand on ferme le bloc opératoire, c'est comme si on fermait l'hôpital", souvent gros pourvoyeur d'emplois, avait alors expliqué Jacques Domergue, président du Conseil national de la Chirurgie (CNC)
Des mouvements locaux s'opposent aussi à la fermeture de petites maternités, comme à Paimpol (Côte d'Armor) ou encore au Kremlin Bicêtre (Val-de-Marne). 

En avril 2006, l'ancien ministre de la Santé Xavier Bertrand avait chargé les agences régionales de l'hospitalisation (ARH) d'une étude sur le terrain pour apprécier au cas par cas la situation de l'offre de soins en chirurgie.

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans Droit médical
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles