Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
23 juin 2007 6 23 /06 /juin /2007 12:27

Une nouvelle étude de l'Institut de veille sanitaire (InVS) publie des indicateurs inquiétants sur la santé des homosexuels, montrant une augmentation des comportements sexuels à risques, particulièrement chez les séropositifs, et une tendance renforcée au suicide chez les plus jeunes.
L'analyse des données montre que "la France s'inscrit dans les mêmes tendances constatées dans le monde occidental, comme aux
Etats-Unis, en Grande-Bretagne ou en Allemagne
", explique Annie Velter, coordinatrice scientifique de l'enquête. 

L'InVS, avec le soutien de l'Agence nationale de recherche sur le
sida (ANRS), a renouvelé fin 2004 une "enquête presse gay" à laquelle ont participé volontairement 6.184 hommes par le biais de la presse et des sites internet identitaires, après les deux précédentes éditions de 1997 et 2000. 

Parmi les sujets d'inquiétude révélé par l'étude, la poursuite des comportements sexuels à risques, dont l'augmentation avait été constatée depuis 1997. 

L'utilisation, déjà marginale, du préservatif lors de la fellation ne cesse de diminuer, quel que soit le type de partenaire, et les rapports anaux non protégés avec un partenaire occasionnel sont en augmentation au fil des trois enquêtes: 19% des hommes ayant répondu au questionnaire affirmaient en avoir pratiqués en 1997, 26% en 2000 et 33% en 2004.
Ces rapports sont "pour 60% pratiqués avec des partenaires" dont le répondant ignore s'il est porteur ou non du virus du sida
"A priori, la norme du préservatif est en bout de course. Il existe probablement une lassitude de son utilisation, notamment pour les quadras qui en sont à 20 ans de vie sexuelle avec", avance Annie Velter
Ce type de comportement concerne en premier chef les séropositifs qui "ont plus de partenaires, se protègent moins et fréquentent plus de lieux de rencontres". 

L'amélioration de leur espérance et qualité de vie, la meilleure tolérance aux médicaments pourrait peut-être expliquer cette "nouvelle envie de profiter de la vie", estime la chercheuse de l'InVS, qui ajoute: "Et le
sida est envisagé comme une maladie chronique même chez les séronégatifs, il ne fait plus peur". 

Mme Velter a observé le développement de stratégies de "réduction des risques", qui consiste à choisir un partenaire du même statut sérologique pour avoir des rapports non protégés. "Cela se développe surtout chez les séronégatifs. C'est un véritable souci, car à un instant i, on ne peut pas être sûr de son statut ni de celui de son partenaire", argumente-t-elle. 

Quant à la "souffrance psychique" de cette population, "c'est la première fois en France que nous disposons d'indicateurs permettant de voir une prévalence 5 fois plus importante de tentative de suicide chez les homosexuels (19% au cours de la vie, en augmentation depuis 2000) que chez les hétérosexuels", souligne Mme Annie Velter.

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans --> Colloque
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles