Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
28 juin 2007 4 28 /06 /juin /2007 00:06

Le député UMP Jean Leonetti, rapporteur de la loi 2005-370 du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie, préconise de doubler le nombre de lits en soins palliatifs et de créer un congé spécial pour la personne accompagnant une personne en fin de vie.

Dans un entretien paraissant aujourd'hui dans l'hebdomadaire "Le Pèlerin", il juge "indispensable d'étendre les unités de soins palliatifs à toute la France". "Un doublement du nombre de lits me paraît le minimum", poursuit le député des
Alpes-Maritimes, alors que le Comité national de suivi du développement des soins palliatifs et de l'accompagnement (CNSSPA) doit prochainement remettre un rapport sur le sujet à la ministre de la Santé Roselyne Bachelot.

M. Leonetti recommande en outre de "créer un congé spécial réservé à celui qui accompagne une personne en fin de vie" et de proposer, "dans les deux ou trois ans", à "tout le personnel médical une formation sur la prise en charge de la douleur des patients et sur le cadre juridique dans lequel ils peuvent le soulager".

Deux ans après l'adoption de la loi, il juge que "malheureusement", il "y a encore beaucoup trop de médecins, de personnels soignants confrontés à la question de la fin de vie, à la souffrance des malades, qui ignorent l'existence et le contenu de cette loi".

Dans son rapport, le CNSSPA rejoint les recommandations du député, en plaidant pour une meilleure information des médecins et des patients. Le comité demande également que les soins palliatifs aient davantage de moyens financiers.

La loi sur le droit des malades et la fin de vie crée un droit à "laisser mourir" en autorisant un patient à refuser toute "obstination déraisonnable" quand il n'y a plus d'espoir, sans légaliser l'euthanasie. Les médecins peuvent administrer de puissants médicaments antidouleur, même s'ils ont pour effet secondaire d'abréger la vie du patient

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans Droit médical
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles