Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
6 juillet 2007 5 06 /07 /juillet /2007 08:12

Une échelle d'évaluation des incidents ou accidents de radiothérapie, comme ceux survenus à Epinal ou Toulouse, est mise en place conjointement par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et la Société française de radiothérapie oncologique (SFRO).

Ce nouvel instrument permettra de classer en fonction de leur gravité les événements anormaux affectant des patients traités par radiothérapie

Mise en place pour une durée expérimentale de 12 mois, cette échelle compte huit niveaux, ont expliqué hier à la presse des responsables de l'ASN et de la SFRO.

Les niveaux supérieurs (4 à 7) correspondent aux événements qualifiés d'"accidents", ayant entraîné un ou plusieurs décès ou mettant la vie de patients en danger. 
L'accident survenu à Epinal (24 patients surirradiés dont cinq décédés) a été classé au niveau 6. Voir l'article sur la surexposition à l'hôpital Jean Monnet d'Epinal.

Les niveaux inférieurs (1 à 3) correspondent à des "incidents", susceptibles d'entraîner des effets bénins, modérés ou sévères sur les patients. 
L'affaire de Toulouse (145 patients victimes d'une surdose de radiations) a été classée au niveau 2. Voir l'article rédigé sur la surexposition au CHU de Rangueil.

Les événements sans aucune conséquence sur le patient sont classés au niveau 0.

L'échelle prend en compte les effets avérés et différés sur les patients (un événement peut être classé à titre provisoire et reclassé ultérieurement), les causes de l'incident ainsi que le nombre de patients concernés.
En pratique, le centre de radiothérapie qui signale un incident à l'ASN fera également une proposition de classement. La décision finale de classement sera prise par l'ASN après analyse et consultation de la SFRO.

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans Droit médical
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles