Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 11:36

Douze nouveaux cas de patients victimes d'une surirradiation radiologique ont été signalés à l'hôpital Jean Monnet d'Epinal grâce à un numéro vert, a-t-on appris aujourd'hui auprès de l'hôpital. Voir les premiers cas de surexposition au CHU Jean Monnet d'Epinal.

Sur ces douze nouveaux cas, trois personnes souffrent de rectite, conséquence d'un surdosage lors d'un traitement par radiothérapie, a précisé le Dr Jean-Marc Simon, radiothérapeute chargé du suivi des irradiés.

Ces douze nouveaux irradiés s'ajoutent aux 397 cas détectés chez des malades traités de 2001 à 2006 pour un cancer de la prostate dans cet établissement, où une enquête est menée par l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).
Ces personnes, traitées pour ce type de cancer par "radiothérapie conformationnelle" entre 2001 et novembre 2006, ont été victimes d'une erreur de comptage des doses délivrées qui a conduit à une surirradiation de l'ordre de 8%.

Mais 24 autres malades avaient subi des surdosages de 20% et quatre d'entre eux sont décédés.
Pour le tiers des personnes surirradiées, la radiothérapie a entraîné soit une rectite, complication au niveau du rectum liée à l'irradiation, soit une suspicion forte de rectite.

Un premier rapport de l'Inspection générale des affaires sanitaires et sociales (IGASS) et de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a mis en évidence des défaillances à répétition à l'origine de l'accident de radiothérapie, le plus grave du genre jamais survenu en France. (voir l'article contenant un lien vers ce rapport)

Seize plaintes ont été déposées, dont cinq pour homicide involontaire et 11 pour blessure involontaire, auprès du procureur d'Epinal Bernard Marchal à la suite de l'accident. Une association de victimes a également été créée récemment.

Voir la nouvelle échelle d'évaluation des incidents et accidents en radiothérapie

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans Droit médical
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles