Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
4 septembre 2007 2 04 /09 /septembre /2007 11:03

La Direction de la Recherche, des Etudes, de l'Evaluation et des Statistiques (DREES) vient de faire paraître un étude 593 sur les comptes nationaux de santé dont voici quelques chiffres importants.
En France, le montant total des dépenses de santé s'élève à 198.3 milliards d'euros soit 3 138 euros par habitant et 11,1 % du produit intérieur brut (PIB). 
La consommation de soins et de biens médicaux (CSBM), en progression annuelle de 3,5 % (2.7% en volume), atteint 156,6 milliards d’euros (8,7% du PIB). 
Le fait marquant de l’année 2006 est le ralentissement des prix de la CSBM (+ 0,8 %, après + 1,5 % en 2005), dû notamment à la baisse sensible des prix des médicaments (-3,7 %) qui accompagne la progression de la consommation des génériques. Les évolutions en volume connaissent également un léger ralentissement (+2,7 %, après + 2,9 % en 2005), imputable essentiellement aux soins hospitaliers.

Pour la première fois depuis 1998, les dépenses de santé en valeur augmentent moins vite que le PIB (respectivement + 3,5 % et + 4,3 %). La dépense totale de santé, agrégat retenu pour les comparaisons internationales, représentait 11,1 % du PIB en 2005 ; ce ratio situait la France en troisième position des pays membres de l’OCDE.

Les dépenses de soins hospitaliers (47.9% de la CSBM) en 2006 augmentent de + 3,4% en valeur et de + 1,4% en volume pour atteindre 69.9 milliards d'euros.
Dans le secteur hospitalier public, la consommation de soins en 2006 croît de 3,3 % en valeur et de 1,0% en volume alors que dans le secteur privé, en 2006, les hausses sont de +3,7 % en valeur et de +2,6 % en volume.
La consommation de soins ambulatoires est de 42.8 milliards d'euros (27.3% de la CSBM) : +4.6% en valeur et +2.1% en volume.
La consommation de soins des médecins augmente de 4% en valeur mais -0.5% en volume.; celle des dentistes +4.1% en valeur et celle des auxiliaires médicaux +6.8%.
La consommation de médicaments (9% sont des génériques en 2006) représente 31.9 milliards d'euros (20.4% de la CSBM) avec +1.5% en valeur et 5.4% en volume.
Soins hospitaliers, ambulatoires et médicaments représentent 95.6% de la CSBM.
Il y a une légère baisse de la part Sécurité sociale (-0.2 point pour arriver à 77%) et une légère hausse du Reste à Charge (+0.8 point à 8.56%)
Les coûts de la gestion de la santé s'élèvent à 14 milliards d'euros: 7.1% de la dépense courante de santé: les indemnités journalières 10.3 milliards (5.2% de cette même dépense courante de santé).

Les comptes de la santé se composent de différents agrégats:

¤ La consommation de soins et biens médicaux (CSBM) : 156,6 milliards d’euros en 2006
Elle comprend les soins hospitaliers, les soins ambulatoires (médecins, dentistes, auxiliaires médicaux, laboratoires d’analyses, thermalisme), les transports sanitaires, les médicaments et les autres biens médicaux (optique, prothèses, petits matériels et pansements). La consommation médicale totale (159,7 milliards) ajoute à la CSBM la prévention individuelle (3,1 milliards).

¤ La dépense courante de santé : 198,3 milliards d’euros en 2006
C’est l’ensemble des dépenses courantes (les dépenses en capital en sont exclues) effectuées par les financeurs du système de santé : Sécurité sociale, État, collectivités locales, organismes de protection complémentaire (mutuelles, sociétés d’assurances, institutions de prévoyance) et ménages. Elle couvre un champ plus large que la consommation médicale totale puisqu’elle prend également en compte : les indemnités journalières (IJ), les subventions reçues par le système de santé, les dépenses de prévention collective, de recherche et de formation médicales ainsi que les coûts de gestion de la santé.

¤ La dépense totale de santé : 182,9 milliards d’euros en 2005
L’Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), Eurostat et l’OMS utilisent un concept commun pour comparer les dépenses de santé de leurs membres : la dépense totale de santé. En France, elle est évaluée à partir de la dépense courante de santé en défalquant les IJ, une partie des dépenses de prévention, les dépenses de recherche et de formation médicales et en ajoutant les dépenses en capital du secteur de la santé ainsi que les dépenses liées au handicap et à la dépendance. Les comparaisons entre pays portent sur la part de leur dépense de santé exprimée en pourcentage de leur propre PIB.

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans Droit médical
commenter cet article

commentaires

Magali 07/09/2007 22:38

J'enteds toujours parler de ce que coûte la santé mais quasiment jamais de son apport dans notre économie. Car n'oublions pas que le personnel des hôpitaux, des cliniques, des ambulances, des agences gouvernementales, les professionnels de santé libéraux... les médicaux, les paramédicaux, les agents d'entretien.... sont autant de ménages qui vivent grâce à la santé et qui peuvent ainsi consommer et faire progresser l'économie du pays. Les hôpitaux sont souvent le premier employeur de la ville où ils sont situés. Un système de santé performant, c'est aussi une sécurité apportée au tourisme (rappel de la chute du tourisme dans certains pays quand une épidémie de SRAS était crainte).... Alors oui, c'est vrai : la santé coûte mais que serait notre pays sans elle?

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles