Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
16 septembre 2007 7 16 /09 /septembre /2007 15:36

Au sein du Gouvernement de François Fillon, on ne peut passer à côté des divergences entre les ministres.

On peut remarquer celle entre
la secrétaire d'Etat chargée de la politique de la Ville, Fadela Amara, figure de la lutte contre le racisme et Brice Hortefeux, ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Codéveloppement à propos de l’intégration des tests génétiques dans la procédure de regroupement familial . "Ça me choque. Il faut être beaucoup plus cool. Je ne pense pas qu'il faille rajouter des tests", a expliqué la fondatrice du mouvement "Ni putes, ni soumises", tout en concédant que le dernier mot revenait au Parlement et aux élus "du peuple". Interrogée sur une éventuelle candidature aux municipales sur la liste de Brice Hortefeux à la mairie de Clermont-Ferrand, Fadela Amara a répondu que cela n'était "pas encore à l'ordre du jour. "Vous y pensez?", lui a demandé une journaliste. "Pas en me rasant le matin", a répliqué la secrétaire d'Etat dans un sourire.
 

De même, la secrétaire d'État chargée des Affaires étrangères et des Droits de l’Homme, Rama Yade, réprimandée par le Premier ministre pour avoir rendu visite aux squatteurs d'Aubervilliers, avait jugé bon de se rendre sur France 2 pour déclarer que tant qu'elle bénéficiera de la confiance du président Nicolas Sarkozy « tout ira bien », « Ce n'est pas parce qu'on est jeune qu'on n'est pas compétent, il faut faire confiance à cette jeunesse française et c'est ce que Nicolas Sarkozy a fait », a-t-elle ajouté. Autrement dit, la benjamine du gouvernement s'est rendue à la télévision pour répliquer au Premier ministre, François Fillon qui l'avait, deux jours plus tôt, tancée sur Canal + : « Elle a fait une gaffe liée à son inexpérience. » Rama Yade ne baisse pas la tête et griffe ses contempteurs : « Les jeunes ont besoin aussi d'être entendus, avec leurs imperfections c'est vrai. Ils auront toujours le temps d'être âgés, d'être vieux. » Le premier ministre appréciera la réplique venant de la numéro trente du gouvernement. Ce dernier qui s’est fait reproché par le Président de la République sa position sur le texte des régimes spéciaux qui "était prêt et n’attendait que le feu vert de l’Elysée".

 

On s’aperçoit aussi de la tension entre la Garde des Sceaux, ministre de la justice, Rachida Dati, et le Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM), à propos de la convocation du vice-procureur de Nancy, Philippe Nativel et de ses propos tenus à cette occasion: "chef des procureurs". Inédite depuis 1958 et son instauration par la Constitution, le CSM a demandé par la voix des présidents des trois formations de l'organe de discipline des magistrats: Dominique Latournerie (formation plénière), Gracieuse Lacoste (siège) et Jean-Claude Vuillemin (parquet) à recevoir rapidement la Garde des Sceaux pour explication. Dans ce même ministère, nombre de ses conseillers partent pour divers motifs ou rejoignent d’autres cabinets.

 

On a aussi vu, à la Conférence des Ambassadeurs, une remontrance du chef de l’Etat, Nicolas Sarkozy à son ministre des affaires étrangères, Bernard Kouchner, qui avait fait allusion à l’hypothèse d’une démission du premier ministre irakien.

 

Dès la nomination du Gouvernement, on se souvient aussi des rivalités entre le Haut Commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté, Martin Hirsch et Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports sur les franchises médicales.


La prochaine échéance électorale a lieu en 2008 : les municipales.

Partager cet article
Repost0

commentaires