Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
18 janvier 2008 5 18 /01 /janvier /2008 00:49

La ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports, Roselyne Bachelot-Narquin avait précisé le 27 novembre 2007 à l'Assemblée nationale le calendrier des "états généraux" de la santé, qui seront organisés en 2008. 
La "séance plénière" qui réunit l'ensemble des professionnels de santé, se tiendra le 4 février 2008.

Nicolas Sarkozy avait annoncé le 18 septembre 2007 l'ouverture d'un "grand débat sur le financement de la santé", qui doit définir ce qui relève de la "solidarité nationale" ou la "responsabilité individuelle" en matière de prise en charge des soins.
"Un groupe de travail est réuni sous la présidence du Pr Yvon Berland et de la directrice de l'hospitalisation et de l'offre de soins DHOS (Annie Podeur)", avait indiqué le 27 novembre 2007 la ministre concernée, interrogée au cours de la séance des questions à l'Assemblée par le député (NC) de Vendée Jean-Luc Préel.
Selon elle, "ce groupe de travail va structurer les travaux des états généraux, et réunir les syndicats représentatifs de médecins, l'Ordre (des médecins), les jeunes médecins, les élus et les malades".
"Un autre groupe de travail réunira parallèlement les autres professionnels de santé", avait-elle ajouté.
"Le travail étant ainsi préparé, les états généraux de la santé auront une séance plénière de restitution le 4 février, précédée de deux autres réunions en province, l'une à Rennes le 25 janvier et l'autre à Châlons-en-Champagne le 1er février 2008" 

La ministre de la santé, de la jeunesse et des sports, Roselyne Bachelot-Narquin, avait prononcé ce discours pour le lancement des EGOS
 

Madame la directrice, chère Annie (Podeur)
Monsieur le président, cher Yvon (Berland)
Mesdames et Messieurs,

Je tiens, avant toutes choses, à vous remercier pour l’investissement important que requiert votre participation à cette réflexion majeure sur l’organisation de notre système de santé.
Ces états généraux sont attendus, à plus d’un titre.
Les étudiants, les internes, les chefs et les jeunes médecins, pour lesquels ces discussions se situent dans le prolongement des engagements pris à la suite du mouvement d’octobre, participeront aux travaux avec la plus grande attention. Les médecins libéraux, au travers de leurs représentants, souhaitent que nous répondions clairement à leurs préoccupations. Nous connaissons leurs conditions de vie et de travail. Nous devons réfléchir aux moyens de contribuer utilement à la rénovation nécessaire de l’exercice de leur profession, qu’il s’agisse des conditions d’installation ou des conditions d’exercice.
Cependant, c’est d’abord et avant tout pour nos concitoyens, dont les élus, au plus proches de leurs préoccupations, connaissent les attentes, qu’il faut agir. C’est dans l’intérêt des patients que nous travaillons tous. C’est pour eux que les pouvoirs publics se doivent de prendre les mesures garantissant l’égalité d’accès aux soins sur l’ensemble du territoire.
*****
Aujourd’hui, en France, comme dans la plupart des pays de l’OCDE, l’organisation du système de soins repose sur les soins de premier recours et plus précisément sur la médecine générale.
La réforme de l’assurance maladie a permis d’initier un important travail d’organisation, en instaurant le médecin traitant et le parcours de soins.
Or, à ce jour, la profession de médecin généraliste est encore trop peu attractive. Les généralistes rencontrent, au quotidien, des difficultés certaines pour jouer pleinement leur rôle de pivot du système de santé auprès de la population et des autres acteurs.
Des parties entières de notre territoire sont en voie de désertification médicale : certaines zones rurales bien sûr, mais aussi, un grand nombre de zones urbaines et périurbaines sensibles. Les situations les plus préoccupantes se rencontrent parfois à quelques kilomètres du centre des grandes agglomérations.
Je souhaite donc que ces états généraux, qui s’achèveront par une synthèse le 4 février 2008 à Paris, soient l’occasion pour les patients, les élus et les professionnels de santé de confronter leurs points de vue, de partager un diagnostic, et finalement de formuler des propositions susceptibles d’améliorer concrètement l’accès des patients à des soins primaires de qualité.
Je vous demande de réfléchir aux moyens de rendre à la médecine la place qui doit être la sienne dans notre système de santé. Tel est, en effet, le préalable à la structuration d’une offre de premier recours cohérente et performante. Ces éléments me permettront de préparer le cadrage de la négociation conventionnelle que l’UNCAM conduira au premier semestre 2008.
Les questions de l’organisation du travail et de la répartition sur le territoire devront être abordées sans tabou. Sur tous ces points, vous pourrez compléter vos réflexions au moyen d’auditions, de travaux scientifiques, d’expérimentations ou de retours d’expériences. Aucune contribution ne doit être négligée a priori. J’attire, à cette occasion, votre attention sur les travaux conduits par les parlementaires sur ce sujet, travaux dont il me paraît essentiel de tenir compte.
*****
Ces états généraux doivent permettre de tracer les lignes de force de notre politique d’organisation de soins pour les années à venir. Notre audace doit être à la mesure des enjeux. Nous devons faire preuve d’imagination, éviter de rester prisonniers de solutions préconçues et d’idées toutes faites.
Je serai particulièrement attentive à vos conclusions que je souhaite pragmatique et ambitieuse. Ainsi, je participerai aux deux séances de restitution anticipée qui auront lieu en région le 25 janvier à Rennes et le 1er février à Châlons-en-Champagne.
Les états généraux se dérouleront le 4 février 2008 à Paris, sur le fondement d’une synthèse que vous aurez pris soin de me remettre pour fin janvier, afin que je puisse tirer, avec l’UNCAM, les premiers enseignements et de vos travaux.
*****
La crédibilité de la puissance publique est engagée. En aucun cas, nous ne pouvons nous permettre de succomber à la tentation de l’inertie et décevoir ainsi nos concitoyens.
Aussi, je vous remercie, par avance, pour votre implication

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans Droit médical
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles