Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 17:42

Dans son avis 103 : Ethique et surdité de l'enfant : éléments de réflexion à propos de l'information sur le dépsitage systématique néonatal et la prise en charge des enfant sourds, le Comité consultatif national d'Ethique pour les Sciences de la Vie et de la Santé (CCNE) déclare que le dépistage néonatal de la surdité« ne devrait pas faire l'objet d'une pratique généralisée », mais plutôt d'un « repérage orienté ». Le CCNE analyse tant la fiabilité du test que les prothèses, l'éthique et la liberté de choix des parents. La question éthique du dépistage néonatal de la surdité « dépasse largement la dimension fonctionnelle et organique. (…) Implant et langage des signes non seulement ne sont pas contradictoires, mais essentiels dans leur conjonction »

Le CCNE a été saisi en février par deux associations (Fédération nationale des sourds de France et Réseau d'actions médico-psychologiques et sociales pour enfants sourds).

S'agissant des parents d'enfants sourds, le CCNE souligne que « l'information (devrait) précéder la détection » (pendant la grossesse, lors du suivi pédiatrique et dans les maternités) afin de leur présenter à la fois les perspectives thérapeutiques envisageables et l'intérêt pour l'enfant « d'avoir accès à la population entendante par l'intermédiaire du langage. (…) Il est également très important de s'assurer que les parents sont sensibilisés à l'intérêt d'une éducation bilingue basée sur la langue des signes et l'apprentissage de l'oralité grâce à un appareillage approprié » ; 
En France, la surdité congénitale affecte en moyenne 112 nourrissons pour 100 000 naissances. Il ne s'agit donc pas de cas isolés, mais d'un véritable enjeu de santé publique. Au moins 800 bébés sourds naissent chaque année en France, selon l'estimation de la Haute Autorité de Santé (HAS) qui a recommandé en janvier dernier, la mise en oeuvre au niveau national du dépistage systématique de la surdité permanente bilatérale chez l'ensemble des nouveaux-nés.

Les conditions éthiques" d'une généralisation du dépistage de la surdité à la maternité", recommandé par la Haute autorité de santé (HAS), ne sont pas réunies actuellement, estime le Comité consultatif national d'Ethique (CCNE) dans son
avis 103. "Si un dépistage précoce des troubles de l'audition constitue a priori un avantage pour l'enfant sourd profond", il "ne devrait pas faire l'objet d'une pratique automatique et non accompagnée". Il estime qu'"en l'état actuel des choses" un dépistage systématique des bébés à la maternité, au premier ou 2e jour de leur vie, "présenterait probablement plus d'inconvénients que d'avantages". 
Le CCNE estime que les tests très précoces ne sont pas suffisamment fiables et s'inquiète du manque d'accompagnement psychologique des parents et "redoute une médicalisation excessive de la surdité" polarisant sa prise en charge sur l'appareillage technologique, plaide également en faveur d'une "éducation bilingue" des enfants sourds, basée sur l'enseignement du langage des signes et l'apprentissage du langage oral grâce à un appareillage approprié.

Voir le précédent avis 102 du CCNE concernant la situation des autistes en France.

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans Droit médical
commenter cet article

commentaires

fred 01/01/2009 23:17

Je suis sourde depuis mon enfance et mon médecin m'a proposer de subir une opération pour une implantation.J'ai vu qu'il existait des implants auditifs sur ce site (http://www.envoymedical.fr), ils expliquent la procédure à suivre, mais je surtout angoissé à l'idée de cette opération, je cherche quelqu'un ayant subi cette opération pour me renseigner davantage.

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles