Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
25 janvier 2008 5 25 /01 /janvier /2008 07:45

Le tribunal administratif du Latium (la région de Rome) s'est prononcé en faveur du diagnostic pré-implantatoire en cas de fécondation in vitro, une décision qui ouvre une brèche dans la loi italienne, restrictive en la matière

La loi actuelle sur la procréation assistée interdit tout examen des embryons - notamment la recherche de maladies génétiques - et oblige à une implantation immédiate dans l'utérus de la mère.

Le tribunal a estimé que l'interdiction d'un diagnostic pré-implantatoire constituait "un abus de pouvoir" et a également contesté le fait que la loi n'autorise qu'une implantation de trois embryons au maximum, rapporte la presse jeudi.
La décision du tribunal va être examinée par la cour constitutionnelle qui devra à son tour se prononcer sur la légitimité de la norme en vigueur.

Le recours devant le tribunal administratif avait été déposé par plusieurs associations favorables à un assouplissement de la loi sur la fécondation assistée.

"C'est un grand jour pour tous les couples qui n'auront plus à renoncer à avoir un enfant parce qu'ils ont peur de lui transmettre une grave maladie et pour tous les couples qui n'ont pas les moyens d'aller à l'étranger", a commenté Filomena Gallo, avocate de l'association "Amica cigogna" (l'amie cigogne) qui militait en faveur d'une modification de la loi.

En juin 2005, un référendum visant à faciliter la procréation assistée, vivement combattu par l'Eglise catholique, avait échoué en raison du faible taux de participation des électeurs.
Les électeurs étaient invités à répondre à quatre questions encore aujourd'hui en suspens: peut-on congeler les embryons? Faut-il retirer de la loi la disposition qui accorde un statut à l'embryon? Le recours à un donneur extérieur au couple peut-il être autorisé? Les obligations de produire un maximum de trois embryons et de les implanter immédiatement dans l'utérus de la mère sans rechercher d'éventuelles maladies génétiques doivent-elles être maintenues ?

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans Droit médical
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles