Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
16 mars 2006 4 16 /03 /mars /2006 02:01

Voici les points-clés de la conférence inaugurale du MEDEC relative à la réforme de l'assurance maladie à mi-parcours (voir celle de l'an passé sur le dossier médical personnel)

Michel Chassang, CSMF
(www.csmf.org)

La loi relative à l’assurance maladie a donné un vrai rôle d’acteur au corps médical. La convention médicale règle les différents points entre la C.N.A.M.T.S et les médecins. Une organisation en réseau est instaurée notamment par le médecin traitant. Il est à notre que 99,7% des patients ayant un médecin traitant ont choisi un généraliste. Le retour à une maîtrise médicalisée des dépenses s’effectue avec le contrat d’objectif et de moyens. Il existe un véritable contrat de confiance avec un but positif d’économie de 722 millions d’euros. Il reste à établir la Classification Commune des Actes Médicaux (www.ameli.fr/77/DOC/2300/enquete.html) et l’égalité des tarifs de consultation de généraliste (C) et de spécialistes (Cs).

 

Pierre Costes, MG (www.medsyn.fr/mgfrance/)

Le principe d’une offre de soins organisée est bon. Le suffrage professionnel universel instauré par cette loi est un moyen de s’imposer dans les négociations. Le tarif de la Consultation généraliste (C) passe à 23 euros depuis la signature de la nouvelle convention. Concernant la gestion du DMP, le manque d’outils et la responsabilité, le tarif du C devra aller vers une égalité avec celui du Cs. La gestion devient comptable.

 

Daniel Vial, Président de Pharmaceutiques

Les génériques et les déremboursements participent à la gestion médicalisée et la pérennité du système de santé français.

 

Frederic Van Roekengheim, Président de la CNAMTS (www.ameli.fr/128/RUB/128/homeb.html)

Les dispositifs Dossier Médical Personnel (www.d-m-p.org/) et Vitale 2 (avec photographie) sont opérationnels en 2007.

72,8% des assurés sociaux ont un médecin traitant et dans 99.6% il s’agit d’un médecin généraliste. La maîtrise des dépenses de santé entre 2004 et 2006 est meilleure que celle enregistrée entre 1995 et 1997. Il existe donc une véritable maîtrise médicalisée. Le ratio des ALD a aussi diminué suite à la mise en place de la réforme. On observe aussi une diminution des médicaments pris en charge à 100%. Concernant les indemnités journalières, pour le bon fonctionnement de l’assurance maladie, on a effectué une régulation comptable. Sur le domaine de la prévention, des actions ont été menées relatives au cancer du sein, du diabète et de la iatrogénie chez les personnes âgées. Le meilleur outil reste en ce domaine le DMP.

 

Stéphane Thirolion, Vice-Président de BMS France, LEEM (www.leem.org/accueil/index.asp)

La réforme partage les rôles effectifs de chaque acteur. Le DMP devient une trousse à outils : le pilote de l’informatisation. Concernant l’hôpital, c’est le rapport Pebbereau qui avait souhaité une meilleure coordination des systèmes informatiques. Il s’agit surtout de la viabilité du système de santé français.

 

Daniel Lenoir, Directeur général de la Mutualité Française (www.fnmf.fr/web/frameset.nsf/home)

La Mutualité Française est plutôt inquiète. Le but de la réforme n’est qu’un retour à l’équilibre et n’a donc qu’un but économique. On a observé en 2005 dans 17% des cas un refus de prise en charge des indemnités journalières. Le prix d’une mutuelle est quasi-équivalent à celui de la facture d’électricité. La Haute Autorité de santé (www.anaes.fr/anaes/anaesparametrage.nsf/HomePage?ReadForm) rend les avis pour le SMRI

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans --> Colloque
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles