Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
5 juin 2008 4 05 /06 /juin /2008 13:13

Hommage à Pierre Simon

Mercredi 11 juin 2008 à
  19H
Ministère de la santé
14, avenue Duquesne - 75007 Paris

Ouverture
Pierre Simon - un portrait
Extrait du film de Patrice Dubosc, Espace éthique/AP-HP
Roselyne Bachelot-Narquin
Ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative

Interventions de :
Jean Claude Ameisen
Président du Comité d’éthique de l’Inserm, membre du Prix Pierre Simon
Geneviève Barrier
Professeur émérite, faculté de médecine Necker-Enfants malades, membre du Prix Pierre Simon Éthique et Société
René Frydman
Chef de service de gynécologie obstétrique, CHU Antoine Béclère, AP-HP

Valéry Giscard d’Estaing
Ancien Président de la République
Lucien Neuwirth
Ancien parlementaire

Léon Nisand
Médecin, ancien Président du Comité d'éthique et d’orientation du mouvement français pour le planning familial

Présentation
Emmanuel Hirsch
Président du jury Prix Pierre Simon Éthique et Société

Pierre Simon est mort dimanche 11 mai 2008
Depuis l’accouchement sans douleur (1953), la contraception (1968), la sexualité (1968-1971 — Rapport sur le comportement sexuel des Français dit Rapport Simon), l’avortement (1975) jusqu’à la procréation médicalement assistée et le droit de mourir dans la dignité (1979), l’oeuvre de Pierre Simon, se déployant à la fois aux niveaux du social, du politique et du spirituel, mis en résonance selon un conception systémique de la société, s’est attachée à rendre à l’homme sa dignité.

Entrée exclusivement sur invitation
Nombre de place strictement limité

Une confirmation sera adressée
infopresse.espace-ethique@sls.aphp.fr

Pierre Simon était né en 1925 à Metz, et il a exercé la profession de gynécologue-obstétricien et chirurgien.
Né dans une famille emblématique du judaïsme alsacien-lorrain il a toujours aimé conjuguer rationalisme et tradition.
Il apporte à la gynécologie à la fois des conceptions et des techniques nouvelles.
C'est d'URSS qu'il ramène, en 1953, les techniques d’accouchement sans douleur. Il prendra de plein fouet les critiques et anathèmes de l’Eglise catholique et d’un corps médical français encore très traditionnel.
Dans la France des années 1950 la régulation des naissances est encore considérée comme relevant du domaine des religions.
Pierre Simon introduit les méthodes contraceptives modernes et invente le stérilet.
En 1956 il est co-fondateur du Mouvement français pour le Planning familial. Il s’agit de former le corps médical non seulement aux progrès de la science mais aussi aux idées nouvelles. S’il reçoit au départ l’appui d’une partie des enseignants et du protestantisme, le Mouvement pour le planning familial rencontre une forte opposition notamment du Parti communiste qui domine alors la gauche, d’une partie de la droite et des représentants de l’Eglise.
La bataille en faveur de la contraception passe alors par l’engagement politique dans la mesure où la loi de juillet 1920 confond avortement criminel et propagande anticonceptionnelle.
En 1951, P. Simon fonde avec Charles Hernu le Club des Jacobins, s’engage au Parti radical et engage la réflexion au sein du Commissariat général du Plan.
Engagé au Parti radical, il ira vers le Parti Radical valoisien après que le parti Radical de Gauche se soit allié avec le PS et le PC.
Il a travaillé dans les cabinets ministériels de Robert Boulin, Michel Poniatowski et bien sûr, Simone Veil.
La société française n’étant pas favorable à l'avortement dans les années 60, le premier combat va consister à dissocier contraception et avortement. Ce sera chose faite avec la parution du Contrôle des Naissances, Histoire, philosophie, morale en 1966, puis avec le vote de la loi Neuwirth en décembre 1967 légalisant l’usage des méthodes contraceptives en France.
Auteur du Rapport Simon sur « le comportement sexuel des Français », connu sous le nom de « Kinsey français », paru en 1971, Pierre Simon place pour la première fois la sexualité au cœur des enquêtes sociologiques et de la réflexion politique.
La loi Veil en 1975 qui légalise l’avortement marque le couronnement de ses efforts.
Le combat des femmes pour obtenir des droits, notamment sur leurs corps, doit beaucoup à l'action opiniatre de Pierre Simon.
Pierre Simon était Officier de la Légion d’honneur et de l’Ordre national du Mérite.
Initié au sein de la Grande Loge de France après ses études il devient un maçon issu et très actif et disait : "Nous représentons plutôt une méthodologie, un système de réflexion qui, dans la manière d’appréhender le monde, peuvent quelquefois se heurter à l’esprit dogmatique. Mais celui qui travaille à la gloire du Grand Architecte de l’Univers n’a pas à combattre celui qui confesse sa foi en un dieu révélé, pourvu que ce dernier n’ait pas un comportement sectaire".
Il devient par deux fois Grand Maître de la Grande Loge de France de juin 1969 à juin 1971 et de juin 1973 à juin 1975. Il a souhaité des relations plus apaisées entre la franc-maçonnerie (particulièrement la GLDF) et les différentes religions (particulièrement l'église catholique).
Pour lui, raison se conjuguais sans problème avec Tradition.
Il fut le créateur des "Journées d'études de Royaumont", où les maîtres maçons de la GLDF amenés à prendre des responsabilités (notamment celle de Vénérable) recoivent une instruction symbolique et initiatique intense.
Le 11 mai dernier, lors de la clôture de ces journées d'études 2008, c'est un Alain Graesel en pleurs qui a annoncé aux quelques 200 maîtres présents la mort de Pierre Simon: "La Franc-Maçonnerie a perdue l'un de ses Grands Maîtres. La Médecine aussi. Nous aussi. Pierre Simon nous regarde aujourd'hui depuis l'Orient Eternel, près du Grand Architecte de l'Univers qu'il avait tant aimé."

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans --> Colloque
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles