Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
23 juin 2008 1 23 /06 /juin /2008 06:30

Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative, se rend à l’Hôpital Européen Georges Pompidou, ce lundi 23 juin 2008 à 11h15, au 20 rue Leblanc à Paris 15ème dixit son agenda mis en ligne sur le site du ministère où il est indiqué que lors de ce déplacement, la ministre présente le plan de relance du dossier médical personnel (DMP), instauré par l'article 3-I de la loi 2004-810 du 17 août 2004 relative à l'assurance maladie, qu’elle souhaite mettre en œuvre et les principales échéances de ce plan. Voir le dernier avis 104 du CCNE à propos du DMP, le rapport Door et le rapport Changeux, et l'article précédent sur une relance de ce même DMP lors du MEDEC.

Depuis 2004, dans le cadre des expérimentations faites sur le Dossier médical personnel, l’Hôpital Européen Georges Pompidou a développé un dossier patient numérique. Cet outil qui peut être exploité par l’ensemble du corps médical permet de conserver et d’échanger des données essentielles liées à la santé des patients : vaccins, traitements, hospitalisations, examens biologiques, allergies…

Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative, se rendra au poste de soins du service de cardiologie-vasculaire. Elle rencontra les responsables du projet qui lui présenteront les différents aspects du dossier ainsi que les médecins, les infirmiers et les secrétaires médicales qui utilisent chaque jour cet outil.

Elle se rendra ensuite au laboratoire de biologie, où elle pourra observer la chaîne de traitement des examens biologiques. Cette chaîne qui est entièrement automatisée, permet de réceptionner et de traiter les examens biologiques des patients en les intégrant directement dans leur dossier numérique.

En assurant cette liaison permanente, ce système présente de nombreux atouts : rapidité dans le traitement des données (commande et résultats d’examens, mise en place du protocole de traitements…), absence de répétition d’examens et partage d’informations entre les différents professionnels de santé de l’hôpital, mais aussi avec des professionnels de santé, suivant les patients à l’extérieur de l’hôpital, traçabilité des données, gain de temps pour le personnel administratif…

La ministre a successivement assuré que le dossier regroupant toutes les données médicales du patient (médicaments pris, comptes rendus hospitaliers, d'analyses ou de radiologie...) afin d'éviter des actes jugés inutiles ou redondants, "avait été conçu comme un outil économique, destiné à faire des économies. Pour moi (...), le DMP est un outil de qualité des soins" puis a ajouté "S'il génère des économies, tant mieux, on ne va pas s'en priver, mais il n'est pas construit comme un outil de flicage des assurés et des malades", a-t-elle ajouté avant de déclarer: avoir un dossier informatisé de ce type ou non "doit relever d'un libre choix" du patient en comptant "donc supprimer les sanctions financières prévues dans la loi de 2004 pour les patients qui n'ouvriraient pas de DMP". (Le projet initial prévoyait une mise en place en 2007, des économies potentielles de 3.5 millairds d'euros et de moins bien rembourser les patients qui n'auraient pas recours à ce dossier informatisé, présenté comme la pierre angulaire de la réforme de l'assurance maladie par les ministres de la Santé, Philippe Douste-Blazy puis Xavier Bertrand.)

"Mme Bachelot a hérité d'un projet particulièrement mal monté et mal engagé [...] Un dossier obligatoire applicable demain matin et qui va faire des économies extraordinaires, comme l'avaient présenté à plusieurs reprises Douste-Blazy et, après, Bertrand, ça n'avait aucun sens. C'était complètement irréaliste et irréalisable [...] A partir du moment où l'on met les données d'un patient dans un dossier accessible par internet (...), les employeurs, les assureurs et les belles-familles vont le demander. Moi, professionnel, j'ai besoin qu'on me donne des garanties que ce que je vais mettre à disposition du patient dans le cadre d'un dossier ne soit pas +pillable+"", a déclaré le président du principal syndicat de médecins généralistes, MG France, Martial Olivier-Koehret.
Dans le projet actuel, la mise en place d'un "socle" de DMP ne se fera qu'autour de 2012.

Un point presse sera organisé à la fin de la visite à 12h00.
Programme détaillé :
à 11h15 : accueil de Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative par Elisabeth de Larochelambert, Directrice de l’Hôpital Européen Georges Pompidou, le Professeur Jean-Noël Fabiani et le Professeur Patrice Degoulet ;
à 11h20 : présentation du dossier patient numérique au poste de soins du service de cardiologie-vasculaire, en présence du Professeur Jean-Noël Fabiani et du Professeur Patrice Degoulet ;
à 11h40 : visite du laboratoire de biologie ;
à 11h55 : discours de Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative ;
à 12h00 : point presse.

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans --> Colloque
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles