Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
24 juin 2008 2 24 /06 /juin /2008 14:58

Le directeur de la caisse nationale d'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) et de l'Union Nationale des caisses d'Assaurances Maladies (UNCAM), Frédéric van Roekeghem propose "un effort supplémentaire" de plus de trois milliards d'euros pour réduire le déficit de l'assurance maladie en 2009, comportant un peu plus de deux milliards d'économies.

"C'est un plan qui comporte à la fois un effort sur les dépenses d'assurance maladie, mais en même temps un certain nombre de mesures de financement, principalement la reprise de dette qui a été annoncée par le ministre des Comptes publics qui allège nos frais financiers et puis une partie de (nouvelles) recettes à 700 millions d'euros", a précisé M. van Roekeghem.

Le ministre du Budget et des Comptes publics, Eric Woerth, vient d'indiquer que les 30 milliards de déficits accumulés de l'assurance maladie,seront renommés en dette sociale. Le but:  éviter à l'assurance maladie de payer les intérêts de cette dette colossale, soit environ 400 millions d'euros annuels.
"Il n'appartient pas à l'assurance maladie de proposer la nature des ressources [nouvelles évoquées]", a encore affirmé M. van Roekeghem avant d'ajouter "Les deux tiers environ du plan concernent la maîtrise des dépenses d'assurance maladie. Nous demandons d'abord un effort important (...) sur les tarifs de certains médicaments et certains produits de santé, à hauteur de 500 millions d'euros, ainsi que des mesures de diminution de tarifs dans les domaines de la radiologie et de la biologie médicale".

M. Van Roekeghem demande:

- la limitation de la prise en charge des affections longue durée (ALD) à 100% à certaines pathologies qu'il définit comme "véritablement longues et coûteuses" (le nombre de patients en ALD augmente de 4% chaque année en s'établissant auojurd'hui à 7.4 millions de personnes"). Une grande conséquence pour les 7.4 millions de personnes en ALD, en augmentation de 4% par an.

-la réduction à 35% du remboursement par l'assurance maladie des médicaments dits de confort (vignette bleue) avce une mise à contribution des organismes complémentaires (mutuelles ou assurances privées). Il se justifie par : "La réglementation prévoit (...) que le dispositif est réservé aux maladies 'longues et coûteuses' ce qui n'est plus le cas notamment dans le domaine cardio-vasculaire. Il faut donc adapter les conditions d'entrée en ALD tout en développant la prévention"
- la baisse de prix de certains médicaments génériques . il demande expréssement que els médicaments les plus récents et les plus chers et n'ayant pas prouvé un bénéfice supplémentaire aux patients soient moins prescrits (baisse espéré selon lui de 415 millions les dépenses).
- une diminution des prescriptions de transports et d'arrêts maladie et augmentation des soins ambulatoires  pour 165 millions d'économies sur les "soins ambulatoires",

- le "développement de la productivité" dans les hôpitaux pour une attente de 250 millions d'économie.

Voir pourtant le constat exact entre la prévision des déficits et l'évaluation de ce déficit pour 2008.

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans Droit médical
commenter cet article

commentaires

Olivier SIGMAN, auteur du site 27/06/2008 01:12

Le Conseil de la Caisse nationale d'assurance maladie (CNAM) a demandé à l'unanimité que les propositions sur les affections de longue durée (ALD) soient retirées du plan d'économies proposé par le directeur de la CNAMTS, Frédéric van Roekeghem, comportant notamment une baisse du remboursement de 100% à 35% des médicaments à vignette bleue (dits "de confort"), pour les malades atteints d'ALD.Le Conseil, composé notamment des partenaires sociaux et des mutuelles, a estimé que "la question de l'évolution de notre système de santé et de son financement doit s'appuyer sur un débat de fond du Conseil dans des délais raisonnables, en particulier sur la question des ALD"."Dans ces conditions le Conseil demande, à l'unanimité des ses membres, que les propositions (...) relatives aux ALD soient retirés de la note relative à l'équilibre des charges et produits pour 2009".Le Conseil se dit "soucieux d'éviter que les dettes de l'assurance maladie continuent à être transférées sur les générations futures" et rappelle son "attachement au fondement solidaire de l'assurance maladie".L'idée d'une baisse de la prise en charge des traitements des personnes atteintes d'ALD et d'un "transfert" d'une partie de leurs remboursements vers les mutuelles ou assurances privées, a suscité une avalanche de critiques.La ministre avait soutenu sur la plateau de France 2 que le prix des médicaments étant diminué, les organismes complémentaires n'auraient aucune raison d'augmenter leurs tarifs.

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles