Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
18 octobre 2008 6 18 /10 /octobre /2008 11:05

227 malades sont morts en 2007 en France faute d'avoir reçu à temps un greffon, selon l'Agence de la Biomédecine qui encadre l'activité du don d'organes et de la greffe.
"Je suis sidéré que l'opinion publique ne se mobilise pas face à ce scandale [...] les progrès réalisés par la médecine permettent aux personnes transplantées de mener une vie normale pendant des années", a déclaré le Pr. Christian Cabrol., réalisateur de la première transplantation cardiauque en France en 1968.
Toujours selon l'Agence de la Biomédecine, ce sont plus de 500.000 personnes qui vivent actuellement avec une greffe dans le monde.

De 2000 à 2007, si le nombre de personnes prélevées a augmenté en France de 54% (1.562 en 2007), celui du nombre de greffes de 45%. 4.666 malades ont été greffés en 2007, mais 13.081 personnes étaient inscrites sur la liste d'attente d'un organe au 31 décembre. (voir l'article du 22 juin, journée nationale de réflexion du don d'organe)
La majorité des organes transplantés proviennent de donneurs décédés, lit-on clairement dans les divers documents de l'Agence.

En France, en théorie, se met en place le principe du "consentement présumé" (depuis la loi 76-1181 du 22 décembre 1976 relative aux prélèvements d’organes), mais en pratique c'est aux proches qu'incombent le plus souvent la prise de décision.
On peut s'opposer formellement au don en s'inscrivant au registre national des refus. Le formulaire est téléchargeable sur le site dédié de l'Agence de biomédecine. Au Royaume-Uni, les citoyens s'inscrivent par internet pour expirmer leur volonté de donner via un site internet.
Je tiens cependant ici à bien rappeler qu'en revanche, la carte de donneur ne possède absolument aucune valeur légale. Il s'agit d'une moins grande tension sur les proches puisque l'équipe soignante aura connaissance du choix du décédé. mais les proches seront toujours consultés et s'ils s'y opposent, à nouveau auront la priorité. Dans tous les cas, quand l'équipe médicale identifie une personne décédé par mort cérébrale et qui peut être donneur,et qui n'est pas inscrit sur le registre national des refus, elle doit obligatoirement interroger les proches pour vérifier que le défunt n'était pas opposé au don.
En l'absence de proches, le consentement est "présumé".

ATTENTION aux confusions: on ne demande pas aux proches leur choix mais qu'ils expriment le choix qu'avait exprimé de son vivant la personne.

Pour lutter contre la pénurie d'organes persistante en Europe (60.000 personnes en attente d'un organe), France Adot réclame la mise en place d'une "carte légale de donneur au niveau européen" et une "plus grande coopération" afin de permettre des échanges entre donneur et receveur de toute l'Union Européenne. A l'occasion de la journée mondiale, une campagne d'affichage avec la mort accidentelle d'un jeune garçon, image choc similaire à celle de la Sécurité routière, "cherche à interpeller les jeunes, à les faire réfléchir sur le don d'organes".

La fondation Greffe de vie (
www.greffedevie.fr ) crée "un jardin éphémère" tout le week-end au Jardin du Luxembourg à Paris. Inauguré par la ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative, Roselyne Bachelot-Narquin, avec Charlotte Valandrey comme marraine, et composé de 5.000 fleurs de pensées (sur le thème "une pensée pour penser au don d'organes"), chacun pourra y "cueillir" symboliquement une fleur en échange d'un don symbolique au profit de la fondation.

 

Pour éviter tout conflit avec les opinions des uns et des aures, je vous indique qu'elles sont toutes à respecter.

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans Médecine
commenter cet article

commentaires

marc 19/10/2008 08:11

très intéressant, merci

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles