Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
31 janvier 2007 3 31 /01 /janvier /2007 19:53

Plus d'un salarié sur dix en France est exposé à des produits cancérogènes, soit 2,3 millions, dont 70% d'ouvriers, selon une étude que vient de publier l'Assurance maladie qui a fait de la prévention de ces cancers "un axe prioritaire pour 2007".
Longtemps restés le parent pauvre de la prévention, les cancers d'origine professionnelle continuent à faire plusieurs milliers de morts par an en France alors qu'ils sont évitables, déplorent les spécialistes.
Dans la maintenance (installation, entretien, réglage et réparation) près d'un salarié sur deux est exposé à deux (ou plus) agents cancérogènes.
Les cancers professionnels représentent "plusieurs milliers de morts, plusieurs milliers de cancers qui auraient pu être évités", a relevé Jean-François Certin (
Assurance maladie, prévention des risques professionnels).

"Le cancer de la vessie (d'origine professionnel) peut être éradiqué", a renchéri Michel Hery de l'
INRS (Institut national de recherche et sécurité) qui organisera en mars un colloque sur cette tumeur.
"Les cancers professionnels représentent entre 11.000 et 23.000 nouveaux cas par an, dont la moitié sont mortels", soit plus que le nombre de tués sur la route en France, a rappelé M.Certin d'après les données de l'
Institut de veille sanitaire (InVS).
Interroger un patient sur sa carrière et les éventuels toxiques qu'il a pu manipuler ou inhaler est encore loin d'être la règle chez les médecins, si l'on en juge sur le nombre de cancers de la vessie reconnus comme professionnels -- "même pas 10%" -- et en fait 35 cas en 2005, selon le décompte de la caisse des salariés (Cnamts).

Pour le cancer du poumon, risque qui touche de nombreux métiers (maintenance, prothésistes dentaires, construction métallique, sciage du béton garages...) en raison de l'exposition à divers produits (silice, chromates, houille, émissions de diesel....) un travail auprès des CHU devrait permettre d'améliorer la situation, indique le Pr Gérard Lasfargues (
Afsset : agence de sécurité sanitaire environnement-travail).
En 2005, l'Assurance maladie (Cnamts, salariés), qui admet ce problème de sous-déclaration des cas privant les malades de leurs droits à indemnisations, a reconnu 2.059 cas de cancers professionnels sur 2.635 déclarés.

Selon l'étude SUMER, "en 2003, 2.370.000 salariés sont exposés à des produits cancérogènes", soit 13,5%". 70% des salariés exposés sont des ouvriers. Les hommes sont quatre fois plus exposés que les femmes. Ces dernières sont nombreuses à être exposées dans la santé et les services personnels et domestiques.
Selon l'
InVS, auraient une origine professionnelle: plus de 15% des cancers du poumon chez l'homme, plus de 10% des cancers du sang, environ 10% des cancers de la vessie, 45% des cancers du nez et 85% des cancers de la plèvre... Environ 10% des nouveaux cas annuels de cancers du poumon sont dus à l'amiante, selon un rapport parlementaire.

Assurance maladie et Inrs apportent aides et outils à la lutte contre ce danger professionnel (repérage, protection ou aide à la substitution du produit en cause...). Mais le chef d'entreprise doit s'engager dans cette prévention, sous peine de condamnation pour "faute inexcusable". Par ailleurs, la réglementation permet d'interpeller les donneurs d'ordre, en cas de sous traitance.

Partager cet article
Repost0

commentaires

D
un dossier à ce sujet, ou il est indiqué que les cancers professionnels entrainent un taux de mortalité supérieur à celui causé par les accidents du travail et à celui causé par toutes les autres maladies professionnelles : La prévention des cancers professionnels : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/risque-chimique/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=69&dossid=209
Répondre

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles

CatÉGories