Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
9 février 2007 5 09 /02 /février /2007 02:00

Sur cinq personnes se présentant aux urgences, quatre ne nécessitent pas d'hospitalisation, s'étonne la Cour des comptes dans un rapport qui préconise de mieux informer le grand public sur la permanence des soins et de mieux orienter les patients.

"Le problème est moins un problème de moyens qu'un problème d'organisation et de comportements", a déclaré jeudi son premier président Philippe Séguin.
Les Français recourent de plus en plus aux urgences - 14 millions de passages en 2004 contre sept millions en 1990 - mais la plupart du temps "les patients retournent à domicile après consultation".
"Les urgences, au sens des manuels médicaux, représentent moins de 3% des motifs d'intervention des services d'urgence", selon le rapport annuel de la Cour des comptes.
"Les services d'urgence sont devenus, pour une part très importante, des services de consultations non programmées". Le rapport dénonce un "manque de communication et d'éducation du grand public".
"La majorité des usagers voudraient connaître les symptômes qui indiquent une urgence vitale", remarque la Cour des comptes. Les patients doivent aussi être mieux informés sur les moyens existant en dehors de l'hôpital: "les trois quarts d'entre eux ne connaissent pas le numéro de téléphone du médecin de garde", "les tableaux de permanence sont peu diffusés".
Le dispositif de permanence des soins (PDS), créé en 2003, repose sur le volontariat et comporte des insuffisances.
"Certaines zones restent sans
couverture médicale libérale. La mobilisation des médecins en seconde partie de nuit présente des difficultés: 422 secteurs de garde sur les 2.791 arrêtés par les préfets ne sont pas couverts après minuit".
La Cour des comptes juge le "système d'orientation des patients déficient". "
La France n'a pas de numéro d'appel unique pour les urgences", déplore-t-elle en rappelant que trois numéros coexistent: le 15 pour le SAMU, le 18 pour les pompiers et le numéro européen 112.

Le rapport revient sur le plan Urgences, élaboré en septembre 2003, après la canicule meurtrière de l'été 2003. Il
note des "créations d'emplois importantes" et une "réelle amélioration au niveau des moyens des services en personnel".
Citant un
bilan
fourni par la DHOS en mai 2006, la Cour des comptes affirme que "2.321 postes ont été créés dans (les services d'urgences, les SAMU et les SMUR) en deux ans, dont 451 médecins et 942 infirmières dans les seuls services d'urgence".

Ce qui ne signifie pas forcément que les malades sont auscultés plus rapidement.
"Les délais entre l'enregistrement du patient à son arrivée et son départ du service des urgences varient de près de 115 minutes à 355 minutes", selon le rapport qui n'établit aucun lien direct entre "le niveau de
ressources
du service et le temps de passage du patient. Le niveau de qualification de l'équipe médicale est le facteur le plus déterminant: plus il est élevé, plus le temps de passage est court".

Dans son rapport, la Cour estime que "l'amélioration de l'efficacité du dispositif dépend moins aujourd'hui de nouveau moyens financiers que de mesures relatives à l'orientation des patients, à l'organisation des services et à la coordination de l'activité hospitalière avec celle de la médecine de ville". Sur le deuxième de ces trois points, elle préconise de "mieux adapter la présence des personnels aux flux des patients", qui sont souvent plus nombreux "le lundi matin et dans les tranches horaires de 9h-12h et 16h30-20h".

Partager cet article

Repost 0
publié par olivier - dans Médecine
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles