Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
18 février 2007 7 18 /02 /février /2007 03:03

La consultation des médecins généralistes devrait être portée de 21 à 22 euros dans le courant du deuxième semestre 2007, mais le passage à 23 euros, revendiqué par les syndicats de médecins avant la fin de l'année ( voir l'article précédent sur cette demande de hausse) , ne devrait intervenir qu'en 2008 au plus tôt.
C'est ce qui ressort d'une motion votée jeudi 15 février 2007 par le conseil de l'Union nationale des caisses d'assurance maladie (UNCAM), qui regroupe les représentants des syndicats, du patronat et des usagers. Votée par l'ensemble des partenaires, à l'exclusion de la CFDT et de la CGT qui se sont abstenues, cette motion a donné son aval à "une première étape" de revalorisation de la consultation des généralistes de 21 à 22 euros "dans le courant du second semestre 2007".
Pour ce qui est du passage de 22 à 23 euros, "la deuxième étape devra se faire progressivement en fonction des résultats de la maîtrise médicalisée des dépenses obtenus en 2007 et 2008", a indiqué le conseil de l'Uncam, qui a ainsi fixé les orientations des négociations sur les honoraires, engagées depuis fin 2006 entre l'assurance maladie et les médecins.

Cette décision a ausitôt déclenché la colère des syndicats de médecins libéraux.
Pour eux, puisque la médecine générale est reconnue cette année comme une spécialité médicale à part entière, la consultation des généralistes doit être alignée en 2007 sur celle des spécialistes, à 23 euros. (
voir l'article précédent sur cette demande de hausse)
*MG-France, le premier syndicat de généralistes, mais qui ne fait pas partie des syndicats habilités à négocier avec l'Uncam, a dit "non" vendredi à "ce report après les élections présidentielles", et a appelé "les médecins généralistes à poursuivre la mobilisation".
*Avec deux autres syndicats, Espace Généraliste et la FMF-G, MG-France invite depuis fin janvier les généralistes à réclamer (illégalement) dès maintenant à leurs patients 23 euros pour leur consultation.
*"Le pacte de confiance entre les caisses et les médecins libéraux est rompu", a déclaré de son côté la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) dans un communiqué, en menaçant à demi-mots de boycotter la prochaine séance de négociation prévue le 2 mars.

Les syndicats justifient également le bien-fondé de cette revalorisation par les économies réalisées pour la Sécurité sociale par les médecins qui ont modéré leurs prescriptions de médicaments et d'arrêts de travail : 1,3 mds d'euros en 2005 et 2006.

La revalorisation de la consultation à 23 euros coûterait 500 millions d'euros en année pleine à l'assurance maladie, a calculé le conseil de l'Uncam. En outre, a rappelé celui-ci, des négociations sont en cours pour revaloriser d'autres professions de santé et les généralistes ont déjà été augmentés d'un euro en 2006. Le ministre de la Santé, Xavier Bertrand a pris plusieurs fois position en faveur de la consultation à 23 euros. Il a estimé vendredi que "l'assurance maladie n'a pas fermé la porte" aux 23 euros "à la fin 2007".

Une interprétation à laquelle ne souscrit pas l'Uncam. "Compte-tenu de la faiblesse des marges de manoeuvre financière en 2007 et des risques de dérapage des dépenses d'assurance maladie, il ne peut y avoir qu'une première étape en 2007, et la deuxième étape aura lieu au plus tôt en 2008", a-t-on précisé dans l'entourage du président du conseil de l'Uncam.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles

CatÉGories