Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
4 mars 2007 7 04 /03 /mars /2007 20:38

Plusieurs centaines de personnes, 400 selon la police, 500 selon les organisateurs, ont manifesté dimanche à Paris pour dénoncer la non-publication des décrets d'application de la loi "Kouchner" du 4 mars 2002 reconnaissant l'ostéopathie. Voir aussi le colloque organisé par la Chaire Santé de Science Po sur cette loi.

La manifestation, entre les places de la République et de la Bastille, à laquelle avaient appelé l'Union nationale des étudiants en ostéopathie (Uneo) et plusieurs syndicats professionnels d'ostéopathes, visait à dénoncer l'"inertie du gouvernement" dans le dossier de l'ostéopathie, le "jour symbolique du 5e anniversaire de la loi".

Les textes définissant le champ de compétence des ostéopathes et précisant le contenu de leur formation ont été transmis par le ministre de la Santé au Conseil d'Etat et à la Haute autorité de santé, le 27 décembre 2006. L'avis de la Haute autorité de santé a été rendu le 17 janvier.

Le Conseil d'Etat doit rendre son avis au "mois de mars pour que le ministre de la Santé puisse prendre en compte ses recommandations et édicter les décrets avant les élections", indiquent l'Uneo, le Syndicat national des ostéopathes de France (Snof), l'Association française d'ostéopathie (Afo) et le Registre des ostéopathes de France (Rof), dans un communiqué.

Selon eux, le ministre "détourne la loi en créant un titre dont peuvent faire un usage différent les médecins, les masseurs-kinésithérapeutes, les ostéopathes et les autres professionnels de santé".
"Sur le plan juridique, les ostéopathes et les étudiants sont convaincus que ces projets seront sanctionnés par le Conseil d'Etat tant ils sont entachés d'irrégularité".

L'Uneo estime en outre qu'"en restreignant la durée de la formation des ostéopathes, l'Etat prend la responsabilité de délivrer un titre professionnel à des praticiens qui n'auraient pas les compétences suffisantes".
Les textes prévoient que la formation des ostéopathes doit être de 2.030 heures au minimum et qu'elle doit être dispensée dans des écoles agréées par l'Etat.

Par ailleurs "900 professionnels" ont décidé de déposer dès demain devant le Conseil d'Etat autant de demandes pour "faire condamner l'Etat à leur verser 600 euros par jour de retard à compter du 27 décembre 2006", ont indiqué le Snof, l'Uneo, l'Afo et le Rof.

Les ostéopathes "exclusifs" (ni médecins, ni kinésithérapeutes) sont quelque 6.000 en France.

REAGISSEZ ...

Partager cet article

Repost 0
publié par olivier - dans Droit médical
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles