Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
16 mars 2007 5 16 /03 /mars /2007 06:30

Le MEDEC accueillait cette année encore une conférence sur le Dossier Médical Personnel (DMP) intitulée: "DMP: mieux partager l'information pour mieux soigner" (voir l'article sur la journée inaugurale de ce salon et l'avis de la CNIL sur l'utilisation du NIR comme identifiant)
Si vous êtes intéressé par ce thème, le compte-rendu d'une réunion du MEDEC 2006 sur le Dossier Médical Personnel (DMP) pourra aussi être mise en ligne à votre demande. Mettez un simple commentaire pour cela.

Voici les grand traits de l'intervention lors du MEDEC 2007:
Dominique Coudreau, président du
Groupement d'Intérêt Public Dossier Médical Personnel (GIP-DMP), en était le modérateur. L'intervenant ne faut autre que Jacques Sautet, directeur de ce GIP-DMP.

Après un film rappelant le système d'information partagé, le but: un mieux pour le patient avec un effet secondaire de retombées économiques pour le système de santé, le dossier hospitalier, l'amélioration du bien-être et le contrat de confiance entre les professionnels de santé et leurs patients, l'intervenant, Jacques Sautet nous a rappelé que la numérisation des données et l'utilisation d'internet constituaient déjà un phénomène mondial qui entraîne un bouleversement dans les sphères d'activité. Même si l'imprimerie a été modifiée en 4 siècles, il nous indique qu'il en est de même pour la médecine mais en 4 décennies.
Il nous remémorre la Carte vitale, créée il y a 10 ans, utilisée par les praticiens libéraux pour les échanges administratifs. Actuellement, nous sommes, selon l'intervenant, dans une phase de médicalisation des échanges d'information.

Le DMP constitue un projet d'infrastrictures d'échanges entre professionnel ainsi qu'un service pour la valeur ajoute de l'exercice professionnel. A cela, il ne faut pas oublier le droit de regard du patient sur les informations figurant dans son DMP (ndlr: le DMP appartient au patient qui seul, donnera autorisation pour y inscrire telle ou telle donnée)

Pharmaciens, réseaux institutionnels, professionnels de santé (libéraux ou en établissements de santé), réseaux de santé sont autant d'acteurs qui participeront à la mise en place de ce nouvel outil qu'est le DMP.

Sur la question de l'hébergeur et du portail d'accès au DMP de chaque patient,
Jacques Sautet, tout comme Dominique Coudreau nous ont rappelé que la Caisse des Dépôts et Consignations est chargée du portail qui sera une interface unique pour la sécurité des connexions. L'hébergeur n'est qu'un simple coffre-fort sécurisé au niveau militaire, qui n'a aucune connaissance des informations s'y trouvant.

A travers les expérimentatiosn déjà effectuées, il est apparu que le DMP doit régler tout problème de double saisie des informations: le DMP devra être sur, simple, rapide et peu coûteux.
*Un appel à projet à déjà été lancé pour 27 millions d'euros pour la convergence technique des logiciels médicaux avec le DMP. Un accompagnement technique sera aussi mis en place pour les quelques 20% de professionnels de santé non équipés de microinformatique.
*La Conférence des Doyens d'Universités de Médecine a aussi lancé un outil de formation doté de 20 millions d'euros afin que les jeunes médecins y soient formés dès leurs études.

Il est rappelé, qu'à l'exception des Affections Longue Durée (ALD), aucune rémunération ne sera allouée aux professionnels de santé pour la tenue du DMP de leur patient.

Il est enfin prévu une procédure "bris de glace" pour les patients hors d'état d'exprimer leur souhait de voir consulter leur DMP par un praticien. Les directives anticipées de fin de vie, comme la volonté ou non de don post-mortem d'organes, pourront être intégrées dans le DMP.

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans --> Colloque
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles