Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
2 avril 2007 1 02 /04 /avril /2007 04:34

Transformer les groupes sanguins A et B en donneurs universels pourrait être possible d'ici quelques années: deux familles d'enzymes capables de modifier leurs antigènes ont été identifiées par une société américaine et un laboratoire français du Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

Le système de classement ABO a été découvert en 1900 par le biologiste autrichien Karl Landsteiner, prix Nobel de médecine en 1930. Le groupe O est appelé "donneur universel" car il est transfusable à tous les groupes sanguins (A, B, AB et O).
En revanche, la transfusion de sang de groupe A chez un patient B, ou l'inverse, peut être mortelle.
Des erreurs d'étiquetage ou humaines provoquent des décès chaque année, rappelle le CNRS.

La société de biotechnologie ZymeQuest a identifié deux familles d'enzymes qui permettraient d'éliminer les molécules (galactose ou N-acetylgalactosamine) présentes à la surface des globules rouges.
Ces molécules caractérisent les antigènes des groupes A et B, alors que le groupe O ne possède pas d'antigènes du système ABO.

Les chercheurs de la compagnie américaine ont ensuite travaillé avec le laboratoire Architecture et fonction des macromolécules biologiques (CNRS-Université Aix-Marseille
1 et 2).

Les résultats sont publiés dans le numéro d'avril de la revue "Nature Biotechnology".
Provenant de bactéries, ces enzymes ont acquis des mécanismes catalytiques qui les distinguent de celles que l'on connaissait jusqu'alors et dont l'efficacité et le coût de production étaient inappropriés pour effectuer une conversion des groupes sanguins.
Avec ces enzymes, les chercheurs ont mis au point une solution qu'ils ont injectée dans les poches de sang, chacune d'elles étant traitée individuellement pour des questions de traçabilité, explique Gerlind Sulzenbacher, ingénieure de recherche au laboratoire.

L'enzyme agit pendant une heure, puis elle est enlevée. La poche de sang est alors dépourvue d'antigènes.
La société ZymeQuest "a développé des instruments qui peuvent faire ça à haut débit, pour que ce soit rentable", poursuit-elle. "Ils peuvent traiter des dizaines de poches au même moment, en parallèle".

Les brevets ont été déposés pour les deux groupes sanguins A et B. Le processus en est au stade des tests cliniques pour le B. Avant qu'il ne soit éventuellement approuvé, il faudra attendre entre trois et cinq ans, selon Gerlind Sulzenbacher.
Cette découverte ne peut qu'être "bénéfique", estime l'ingénieure.

"Tous les stocks doivent être renouvelés continuellement, on est très souvent en manque. Si on peut transformer tous les stocks instantanément en donneur universel, ça pourrait régler ce problème", tout en évitant les accidents de transfusion.
Le sang ne se conserve pas très longtemps: il est donc transfusé dans les 42 jours pour les globules rouges et dans les cinq jours pour les plaquettes.

Chaque année, 500.000 patients bénéficient d'une transfusion sanguine en France.
Une petite poignée de minutes accordée pour donner votre sang peut sauver des vies ...

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans Médecine
commenter cet article

commentaires

marina 02/04/2007 14:23

Donner son sang, c'es redonner un peu de vie à quelqu'un qui peut être, est en train de perdre la sienne et qui, grace à ce geste sera sauvé.Donner son sang, c'est donner un peu de soi, mais c'est beaucoup pour celui qui reçoit.parfois j'ai pensé aux donneurs quand j'attendais ma poche de sang ou de plaquettes et qu'elles n'arrivaient qu'à minuit et de province...Merci de pensez aussi au don de moelle osseuse et au don de sang de cordon.

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles