Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
4 avril 2007 3 04 /04 /avril /2007 13:30

Eviter les accidents dus aux associations de médicaments dangereuses et alléger les dépenses de l'assurance-maladie: les médicaments achetés par un patient au cours des trois derniers mois pourront bientôt figurer sur la carte Vitale grâce au dossier pharmaceutique. Voir l'article sur le Dossier Médical Personnel.

Le projet, mené à l'initiative du Conseil de l'Ordre des pharmaciens, n'attend plus que le feu vert de la
Commission nationale informatique et libertés (CNIL) pour démarrer en mai prochain, a déclaré mardi à Jean-Luc Audhoui, trésorier du Conseil de l'Ordre.
A cette date, 300 à 400 officines réparties dans six départements pilotes seront équipées, la généralisation étant prévue d'ici deux à trois ans.
Sont concernés, les médicaments de prescription et ceux d'automédication.

"Le système est un dossier pharmaceutique 'managé' par l'Ordre des pharmaciens, en accord avec le patient", a précisé Jean-Luc Audhoui.
"Le dossier pharmaceutique sera enregistré chez un hébergeur de santé. Et quand un patient se présentera dans une autre pharmacie que sa pharmacie habituelle", le pharmacien occasionnel "verra apparaître sur son écran la liste des médicaments pris ailleurs et qui peuvent éventuellement interférer".
Pas d'obligation toutefois. Si le patient veut tenir secrète par exemple "sa consommation de viagra", libre à lui "de demander que ce produit ne figure pas dans son dossier", a souligné le pharmacien. Il s'agit des droits des patients. De même, "si un malade veut fermer son dossier, il peut le faire".
Avec ce système, "des banques de données nous permettent de sécuriser les prescriptions", a souligné Jean-Luc Audhoui.
"Si l'association des médicaments est dangereuse, on le verra apparaître. La finalité du système est de nous signaler quelque chose qui ne va pas dans le traitement qu'il faut sécuriser".
Par ailleurs, si un patient en vacances a oublié son l'ordonnance, sa carte vitale permettra au pharmacien local de lui délivrer une boîte du médicament prescrit.
En revanche, ce système ne permettra l'exercice d'aucun contrôle sur les prescriptions frauduleuses.


Commentaire de l'auteur du site:
Il en va donc de la même manière que le Dossier Médical Personnel (DMP), retardé par l'avis défavorable de la CNIL (Voir le refus de la CNIL pour le NIR comme identifiant).
Il s'agit là encore d'un hébergeur qui devra d'une part ne pas avoir connaissance des informations et d'autre part verrouiller son système afin d'éviter toute entrée non autorisée.
De même que pour le DMP, aucun assureur ou employeur ne devra avoir accès aux informations de la carte vitale qui permettront de connaître telle ou telle maladie du porteur de la Carte. La Carte vitale est peu fiable sur la sécurité (quelques personnes avaient déjà réussi à pirater son système) espèrons qu'avec la carte vitale 2 lancée bientôt, ce problème soit aussi résolu. Qu'arrivera-t-il en cas de perte?

Cependant, nous devons encore nous interroger sur les sanctions - notamment financières - qui peuvent exister en cas de refus d'inscription et de clôture. Dans le cadre du DMP, il s'agira d'une baisse de remboursements.
En sera-t-il de même ici?
La personne qui refusera et aura une intercation médicamenteuse se verra-t-elle prise en charge alors qu'elle aura refusé l'inscription d'un médicament?
Quelques questions en suspens.

Pour rappel: chaque année, en France, on compte 120.000 hospitalisations dues à un mauvais usage des médicaments, notamment à des interactions dangereuses. le dossier pharmaceutique vise à réduire ce nombre.

N'hésitez pas à réagir ...

Partager cet article
Repost0

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles

CatÉGories