Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
25 avril 2007 3 25 /04 /avril /2007 11:36

Au terme d'une méta-analyse de 27 travaux différents, une équipe américaine confirme que « les bénéfices des traitements antidépresseurs chez les jeunes sont supérieurs aux risques ». Au risque de suicide, notamment. Celui-ci ne serait en effet pas « statistiquement significatif ».

Après les mises en garde des agences européennes et françaises du médicament (AFSSPAS), des médecins de l'université de Columbus aux Etats-Unis
, confirment qu'il existe une élévation du risque de « suicide et de pensées suicidaires » chez les enfants et les adolescents qui reçoivent un traitement antidépresseur. Mais celle-ci est si faible selon eux, qu'elle ne remet pas en cause le rapport bénéfice-risque de ces médicaments.

Rappelons que les recommandations de l'Agence française de sécurité sanitaires des Produits de Santé (AFSSaPS) sont parfaitement claires
en la matière. Elle souligne en effet que « le traitement de première intention de la dépression chez l'enfant et l'adolescent (repose sur) une prise en charge psychothérapeutique. La prescription d'antidépresseurs, si elle est envisagée, ne doit intervenir qu'en seconde intention, dans le cadre d'une dépression majeure (…). En cas de prescription d'antidépresseurs, une surveillance étroite du patient doit être effectuée et s'accompagner de la recherche d'un comportement suicidaire, surtout en début de traitement ».

L'association AAAVAM vient de publier dans ce domaine un communiqué de presse:
"Les massacres qui se sont produits en France ont tous été favorisés par la médecine, grâce à des prescriptions de VALIUM@ ou d'anxiolytiques similaires. En 1989, un certain Dormier a tué une vingtaine de personnes; quelques années plus tard, un adolescenat fait de mêmed u côté de Toulon i à Nanterre un certain Richard Durn à tué une partie du conseil municipal de cette ville, en épargnant la députée maire( médecin). La plupart des serials-killers comme Francis Holmes et bien d'autres étaient aussi sous l'empire de ces médicaments psychotropes tranquillisants et somnifères au moment des faits, et peu importe les moyens employés pour assouvir leurs déviances (hache, armes à feu, gaz, véhicules, armes blanches...). Avant qu'un tel évènemennt ne se reproduise en France, il serait utile de modifier les indications de prescription. Ces drogues légales ne doivent pas être ordonnées à un patient dépressif, suicidaire ou psychotique. Notre Association demande au Ministre de la Santé Monsieur Bas la modification du R.C.P.de ces psychotropes afin que cette mention de prévention des suicides et des violences contre autrui soit ajoutée."

Partager cet article

Repost 0
publié par olivier - dans Droit médical
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles