Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 09:11
Dans son avis 107 intitulé problèmes éthiques liés aux diagnostic anténatals: diagnostic prénatal (DPN) et diagnostic préimplantatoire (DPI), la problématique sous-tendue est celle de la décision ou non d'une naissance.
Le Comité Consultatif national pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE) estime le cadre juridique inscrit dans la loi de bioéthique - et dans le code de la santé publique dans les articles L2113-1 et suivants pour la commission, L2131-1 pour le DPN et L2131-4 pour le DP - satisfaisant. Il insiste sur la diminution du risque de fausse-couche (0.5 à 1%) lié au prélèvement foetal pour le dépistage et diagnostic des anomalies chromosomiques.
Il est également rappelé la finalité du DPN pour éviter la naissance d'enfants atteints de maladies graves et incurables mais réaffirme que le solidarité nationale envers les personnes handicapées laisse aux parents le choix de la décision de faire naitre ou non l'enfant atteint de cette affection.
Pour le DPN comme le DPI, le CCNE insiste sur la gravité de la maladie et non son origine et nature pour la recevabilité des demandes. Une différence doit être opérée entre les héréidités multifactorielles ou monogéniques.
Le CCE refuse une liste, même indicative, des maladies permettant l'accès au DPN tout comme la participation de la société civile dans les centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal. Le DPI doir rester réservé aux maladies incurables.
Après une Fécondation In Vitro (FIV), le CCNE recommande un dépistage systématique de la trisomie 21.
Le CCNE émet un souhait de recueil des données des couples et enfants conçus avce cette technique de diagnostic.
Le CCNE revient sur la question de l'élimination anténatale à mettre en coorélation avec l'indispensable recherche des moyens pour guérir des maladies.

Cet avis fait suite à l'avis 72 sur l'extension du diagnostic préimplantatoire, n°76 de l'information génétique en cas de nécessité thérapeutique et n°83 sur le diagnostic prénatal de la mucoviscidose.

Voir le précédent avis 106 relatif à la possible pandémie grippale.

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans Droit médical
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles