Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 08:33
Dans son avis 108 relatif à l'obstination déraisonnable et au financement des soins palliatifs, le Comité Consultatif National d'Ethique pour les sciences de la vie et de la santé (CCNE) a été saisi par Jean Léonetti (voir le précédent avis 107 relatif au diagnostic anténatals)

Dans son avis 101 santé, éthique et argent, le CCNE insistait sur le problème de la Tarification à l'Activité (T2A) qui ne valorisait pas les soins palliatifs mais s'attardait sur les activités de soins. Les écueils de la T2A se faisaient donc ressentir par une sélection des entrées des malades en service de soins palliatifs en fonction de la maladie.
L'obstination déraisonnable est la poursuite d'investigation ou de traitement inutile, combinant illusoire et inutile et aggravant l'inconfort du malade.
Les soins palliatifs ont pour objectif de soulager les symptômes physiques du patient, sa souffrance psychique "et celle de ses proches" comme le rapportent les loi du 9 juin 1999, du 4 mars 2002 et du 22 avril 2005.
Même informés, le CCNE relève que les soignants résistent à la mise en pratique des soins palliatifs, signe de l'échec thérapeutique et le malade ne bénéficie pas des soins adaptés à sa douleur. L'appréciation de l'obstination est appréciée également en fonction de l'âge du patient: plus acceptée chez une personne âgée, les soignants tenteront tout pour une jeune malade.
En 2004, la T2A s'applique via les Groupes Homogènes de Malades (GHM) et pousse à faire plus d'actes, ceux les mieux rémunérés et des séjours d'hospitalisation plus courts. Si les soins palliatifs apportent plus de financement (après une prise de conscience de valoriser ce GHM, cette terminologie ne doit pas servir de prête-nom pour obtenir plus de financements mais comporter des soins palliatifs effectifs).

La Haute Autorité de Santé (HAS) va instaurer des indices de qualité de la fin de vie (structures, formations des soignants et résultats) et un développement des équipes mobiles avec la volonté de respecter la volonté du mourant de finir ses derniers instants à domicile. Le personnel humain est aussi onéreux que les plateaux techniques dus au temps consacré, à l'écoute et à la disponibilité accordée au patient.

Le CCNE souhaite enfin une formation initiale et continue du personnel soignant avec une demande d'emploi hospitalo-universitaire en médecine interne, option soins palliatifs et des programmes hospitaliers de recherche clinique (PHRC) pour 2010 en soins palliatifs.

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans Droit médical
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles