Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 21:30

Les comités de protection des personnes (CPP) ont vu leur statut enfin clarifié: ils sont des personnes morales de droit public avec la loi 2012-300 sur la recherche impliquant la personne humaine, avec un agent comptable depuis le décret 2013-45. Certains avaient du personnel et par là-même besoin d'un financement plus important que d'autre : cela doit cesser et aucun autre recrutement ne doit avoir lieu. Une circulaire interdit aux CPP d'employer directement des salariés étant donné qu'une convention prévoit les moyens - dont humains - mis à disposition par l'établissement siège. Voici le texte intégral :

 

Ministère des Affaires sociales et de la Santé
Direction générale de la santé
Sous-direction de la politique des produits de santé et de la qualité des pratiques et des soins
Direction générale de l’offre de soins

 

La ministre des affaires sociales et de la santé
à
Mesdames et Messieurs les directeurs généraux des agences régionales de santé
Mesdames et Messieurs les présidents des comités de protection des personnes (pour information)
Madame la présidente de la conférence nationale des comités de protection des personnes (pour information)

 

CIRCULAIRE N° DGS/PP1/DGOS/2013/346 du 18 septembre 2013 relative au fonctionnement des comités de protection des personnes

 

Date d'application : Immédiate
NOR : AFSP1323583C
Classement thématique : Etablissements de santé - organisation
Validée par le CNP, le 30 août 2013 - Visa CNP 2013-193
Catégorie : Directives adressées par le ministre aux services chargés de leur application, sous réserve, le cas échéant, de l'examen particulier des situations individuelles.
Résumé : annonce de publication d’une circulaire relative au contenu des conventions signées entre les Agences régionales de santé et les centres hospitaliers pour la mise à disposition de moyens aux comités de protection des personnes et cessation des recrutements directs de personnel salarié par les comités de protection des personnes
Mots-clés : Comités de protection des personnes – conventions de moyens
Textes de référence : article R. 1123-17 du code de la santé publique
Circulaires abrogées : Néant
Circulaires modifiées : Néant
Annexes : Néant
Diffusion :

 

Les comités de protection des personnes (CPP) se prononcent, avant la mise en oeuvre d’une recherche impliquant la personne humaine, sur les conditions dans lesquelles le promoteur de la recherche assure la protection des personnes et notamment des participants, sur le bien fondé et la pertinence du projet de recherche et sa qualité méthodologique. L’avis favorable d’un CPP est nécessaire, en plus de l’autorisation de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé, pour commencer une recherche. Un avis défavorable de ce comité empêche la mise en oeuvre de la recherche.
Les 39 comités, répartis sur l’ensemble du territoire métropolitain sont agréés par le ministre chargé de la santé sur proposition du directeur général de l’agence régionale de santé (ARS). Ils sont dotés de la personnalité morale de droit public et sont composés de 14 membres titulaires et d’autant de suppléants désignés par le directeur général de l’ARS et assurant tous bénévolement leur fonction.
L’article 59 de la loi n° 2011-1977 du 28 décembre 2011 de finances pour 2012 a modifié les modalités de financement des comités de protection des personnes (CPP) dont les ressources sont désormais constituées par une dotation de l’Etat. Par ailleurs, l’article 5 de la loi n°2012-300 du 5 mars 2012 relative aux recherches impliquant la personne humaine précise la nature de la personnalité juridique des CPP qui est de droit public.
Compte tenu de ces dispositions, le décret n°2013-45 du 14 janvier 2013 a soumis les CPP au régime de la comptabilité publique ainsi qu’au contrôle économique et financier et a conduit à la transmission aux autorités ministérielles de tutelles des documents budgétaires et à la nomination dans chaque CPP d’un agent comptable.
Cette nouvelle procédure a permis de mettre à jour un certain nombre de difficultés ou de pratiques non-conformes aux dispositions juridiques applicables. La présente circulaire vise à clarifier les dispositions législatives et règlementaires en vigueur et leurs modalités de mise en oeuvre au sein des CPP.

 

1 Les charges de fonctionnement des CPP doivent à terme se limiter au versement à l’établissement public de santé siège d’une rémunération forfaitaire définie par convention et aux indemnités versées aux rapporteurs.
L’article R. 1123-17 du code de la santé publique prévoit que « chaque comité a son siège dans un établissement public de santé avec le représentant légal duquel le directeur général de l’agence régionale de santé passe convention aux fins de mettre à disposition du comité les moyens en locaux, matériels et personnel nécessaires pour assurer sa mission moyennant une rémunération forfaitaire ».
Ces conventions de moyens ont pour but d’éviter aux comités, dont les membres sont des bénévoles et dont le secrétariat administratif permanent est limité le plus souvent à un équivalent temps plein, des lourdeurs de gestion incompatibles avec leur capacité de fonctionnement. La rémunération forfaitaire versée par le CPP l’est au titre des frais engagés et moyens mis à disposition par l’établissement siège.
Les CPP n’ont pas, en application de cette disposition, à intégrer dans leur budget de charges de fonctionnement ou de personnel mais uniquement la charge liée au versement à l’établissement siège de la rémunération forfaitaire en application de la convention.
A ce titre, une mention relative aux CPP devra figurer dans l’annexe au CPOM portant la liste des accords et contrats signés par l’établissement

2. Cas particuliers des CPP ayant recruté des personnels
En application de l’article R.1123-17 le recrutement par les CPP de personnels n’est pas autorisé. Lorsque certains CPP ont néanmoins procédé au recrutement de personnels salariés, ils doivent se mettre à brève échéance en conformité avec la réglementation applicable.
Une circulaire ministérielle, à paraître avant la fin de l’année 2013, précisera le contenu des conventions conclues entre les ARS et les établissements sièges ainsi que les modalités d’évolution des rémunérations forfaitaires de façon à rétablir l’équilibre des rôles entre le CPP et le centre hospitalier tel qu’il est prévu dans l’article R. 1123-17 du code de la santé publique.
Dans l’attente, il est impératif d’appliquer les dispositions réglementaires en vigueur et de rappeler aux CPP l’interdiction qui leur est faite de recruter des personnels.
Par ailleurs, les établissements sièges des CPP doivent être mobilisés et mettre à disposition des comités les moyens nécessaires à leur fonctionnement.

 

Pour la ministre et par délégation, Pour la ministre et par délégation
J.-Y. Grall J. Debeaupuis
Le directeur général de la santé Le directeur général de l’offre de soins

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans -> Textes légaux
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles