Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
16 décembre 2013 1 16 /12 /décembre /2013 23:25

Après l'avis 121 sur la fin de vie rendu par le CCNE et du rapport "Penser solidairement la fin de vie" par le Pr Didier Sicard, dix-huit citoyens choisis par l'IFOP pour représenter les Français se sont réunis pendant 4 weeks-ends pour réflechir sur la fin de vie.

 

Rappelant le tabou de la mort du aux avancées médicales et aux refus de la douleur et de la souffrance puis de la mort le plus souvent seul et à l'hôpital, ce groupe a posé des principes : le respect de la personne en fin de vie quelque soit l'âge, les conditions sociales, les pathologies, la dépendance et l'état de conscience; le respect de la volonté de chaque personne et le droit aux soins palliatifs.

 

Abordant en premier lieu les soins palliatifs "avancée considérable de la médecine [...] visant à soulager la douleur liée à la maladie et à la souffrance psychologique", le groupe souhaite en faire une cause nationale et l'intégrer dans la formation initiale et continue des soignants.

 

Poursuivant sur les modalités qu'ont les personnes malades, le groupe revient sur les directives anticipées et les personnes de confiance. Pointant la méconnaissance des premières, le groupe souhaite une centralisation via un fichier national et une relance systématique tous les 5 ans (leur durée de validité) ainsi qu'une campagne nationale de communication.

 

Ensuite, la sédation est abordée avec une hétérogénéité selon les équipes et donc une crainte d'inégalité. Cependant, elle est considérée par ce groupe comme primordiale et faisant partie intégrante de l'accompagnement dans la prise en charge et le soulagement de la douleur.

 

Enfin est analysé le suicide assisté défini par le groupe comme un droit légitime du patient en fin de vie, inscrit dans des procédures et un accompagnement médical. Elle ne pourrait être accordée QUE pour des personnes en fin de vie ou atteintes de maladie incurable ou irréversible, ayant manifestée leur volonté et constatée par deux médecins.

 

Le dernier point est celui de l'euthanasie, à accorder pour le groupe par exception après avis d'une commission ad hoc (équipe médicale, médecin référent, médecin extérieur et membre du comité d'éthique de l'hôpital) qui dispose de 8 jours.

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans Droit médical
commenter cet article

commentaires

Olivier SIGMAN 13/01/2014 10:56


Dans ses voeux aux autorités religieuses, le Prséident de la République est revenu sur cette thématique en indiquant : "Je pense au sujet de la fin de vie. Une mission avait été confiée au
Professeur SICARD, son rapport m’a été remis à la fin de l’année 2012 et le Comité consultatif a organisé une « Conférence Citoyens ». C’est un panel qui a rendu un avis. C’est une partie d’un
processus. Le Comité remettra un rapport de clôture sur l’ensemble de cette procédure. Ensuite, c’est-à-dire au début du mois de février, des consultations avec les cultes pourront s’ouvrir.
Il s’agit de réfléchir ensemble à l’amélioration de l’accompagnement des personnes souffrantes en fin de vie, dans le respect de la dignité de chacun. Toute personne majeure en phase avancée ou
terminale d’une maladie incurable - c’est ce que j’avais dit durant la campagne, provoquant une souffrance physique, psychique insupportable et qui ne peut pas être apaisée, doit pouvoir
demander, dans des conditions précises, strictes, une assistance médicalisée pour terminer sa vie dans la dignité. C’est de cela qu’il s’agit et rien que de cela"

Olivier SIGMAN 21/12/2013 00:51


Les 10 propositions du Conseil national de l'ordre infirmier


Se donner le temps d’un grand débat décliné régionalement 

Faire connaître les textes à tous les professionnels de santé

Rendre obligatoire une formation des médecins et des infirmiers sur le thème de la fin de vie

Faire de la prise en charge de la douleur une grande cause nationale de santé publique

Rendre obligatoire la présence d’un infirmier de nuit dans les Ehpad

Rendre opposables les directives anticipées et garantir la clause de conscience y compris de l’infirmière

Renforcer le caractère légal de l’approche pluri-professionnelle

Prendre en compte les compétences infirmières et reconnaître l’infirmier comme pivot des soins apportés au patient en fin de vie

Envisager la sédation terminale à la demande des personnes en garantissant la clause de conscience de l’infirmier

Refuser toute légalisation de l’euthanasie et/ou du suicide assisté tant il est dangereux, inopportun et foncièrement contraire à la déontologie d’organiser l’aide au suicide

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles