Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 19:17

Présidée par le Pr. Jacques MARESCAUX et composée de M. le Pr. Jean-François BACH, Secrétaire Perpétuel de l’Académie des Sciences; Mme Michèle BARZACH, Ancien Ministre - Consultant en Stratégie Santé; M. Jean-Luc BELINGARD, Président laboratoire IPSEN; M. le Pr. Yvon BERLAND, Président de l'Université de la Méditerranée; M. le Pr. Jean-Marie DESMONTS, conseiller au cabinet de la ministre de la santé, de la jeunesse et des sports, Professeur associé Hôpital Bichat-Claude Bernard, Service d’anesthésie et de réanimation chirurgicale; M. le Pr. Alain FISCHER, Chef du Service d'Immunologie & d'Hématologie Pédiatrique, Groupe hospitalier Necker – Enfants malades, Fédération de Pédiatrie; M. le Pr. Bertrand FONTAINE, Hôpital Pitié-Salpêtrière, Service de Neurologie Génétique; M. le Pr. Thierry FREBOURG, Chef de Service Clinique Génétique, CHU Rouen -Hôpital Charles Nicolle; M. le Pr. Claude GRISCELLI, Fondation Imagine - Institut des Maladies Génétiques; M. Alain HERIAUD, Directeur Général CHU de Bordeaux; M. Eric LABAYE, Directeur Général McKinsey & Company; M. le Pr. Olivier LYON-CAEN, ICM - Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière -CHU Pitié-Salpêtrière; M. le Pr. Serge UZAN, Doyen de la Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie, Hôpital Tenon - Service de Gynécologie Obstétrique, la commission sur les Insititus Hospitalo-Universitaires (IHU) a remis son rapport mardi 6 avril 2010 à Mesdames Valérie PECRESSE, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche et Roselyne BACHELO-NARQUIN, ministre de la santé et des sports.

850 millions d'euros sont prévus pour le financement de 5 IHU dans le cadre du grand emprunt.

Il est indiqué que « La recherche biomédicale publique en France, au travers notamment des IHU, doit participer de manière active à l’innovation industrielle en accroissant ses liens avec la recherche privée. »

 

Il est précisé que les IHU doivent être en nombre limité (cinq au maximum) et offrir un niveau d’excellence internationale en matière de soins, de recherche et d’enseignement, conçus autour de talents reconnus mondialement et permettre d’attirer les meilleurs spécialistes, s’organiser autour d’un projet scientifique cohérent monothématique, être localisés au sein de centres hospitalo-universitaires, sur un site unique ou un périmètre géographique limité, être désignés après un appel à candidatures compétitif (en une ou deux vagues) conduisant à la sélection rigoureuse, par un jury international, des meilleurs projets dans les secteurs les plus porteurs, disposer d’un statut spécifique permettant d’attirer et de retenir les meilleurs talents internationaux et de simplifier les collaborations entre la recherche et l’industrie pour une durée suffisamment longue, intégrer un objectif de transfert de technologies, ce qui suppose des relations étroites avec les acteurs industriels, inclure un partenariat et donc un cofinancement systématique par le secteur privé, ainsi éventuellement que par les collectivités locales concernées, afin de favoriser le développement de la recherche dite « translationnelle » et partenariale.

 

Les IHU doivent permettre de :

*Disposer en France de centres d’excellence au niveau des toutes meilleures institutions internationales en matière de recherche, de soins et de formation :

Se doter des moyens d’attirer, développer et retenir les meilleurs talents mondiaux et de les rémunérer en conséquence,

Développer des soins et un enseignement de très haut niveau, créer ou favoriser le développement de nouveaux métiers et d’un corps de professionnels d’excellence.

*Stimuler durablement la compétitivité de la France en favorisant le développement de la filière industrielle biomédicale :

En apportant plus de visibilité, de lisibilité et ainsi plus d’attractivité pour les talents et les partenaires,

En irriguant le tissu économique,

En faisant évoluer les cultures pour favoriser les partenariats, notamment public – privé.

*Dynamiser la recherche au-delà du périmètre des IHU, en :

Incitant les efforts de recherche à se structurer autour des centres emblématiques que devront être les IHU,

Favorisant l’émergence et la diffusion d’une culture nouvelle adaptée à de nouveaux modes opératoires.

 

Les IHU concentreront une masse critique de talents (> ~100 chercheurs, ingénieurs et enseignants chercheurs publics et privés mais dont la majorité feront partie d’une équipe labélisée par un(e) université/EPST/EPIC et > ~200 personnels médicaux et paramédicaux) sur un site unique de l’ensemble des compétences qui sont au coeur de l’IHU, une masse critique de patients dans la thématique proposée et une prise en charge du patient en cohérence avec le projet scientifique, où seront impliqués significativement des cliniciens, en favorisant leur participation aux activités de recherche translationnelle ou clinique et Viser l’excellence mondiale en matière de recherche, mais également d’enseignement et de soins.

 

Sous le statut de Fondation de Coopération Scientifique, l'IHU aura

*un Comité de Direction restreint qui comprendra :

le Directeur de l’IHU qui devra être une personnalité charismatique reconnue dans le monde de la santé et de la recherche, ayant la capacité à fédérer

largement et disposant des qualités managériales nécessaires, avec une véritable responsabilité stratégique, financière et managériale sur le projet de l’IHU et sa mise en oeuvre, et avec une équipe administrative adéquate.

un Directeur médical, qui peut être le chef de pôle,

un Directeur Scientifique en charge de la recherche et de l’enseignement,

et éventuellement un Directeur en charge de la valorisation.

et sera responsable notamment de la stratégie de l’IHU et des orientations scientifiques, la gestion opérationnelle des structures et des personnels qui lui sont spécifiques, la valorisation de la recherche faite au sein de l’IHU ; a ce titre, l’IHU devra se doter de la capacité à valoriser sa recherche n’impliquant pas de créer sa propre structure, La levée de fonds pour financer l’IHU.

*un Conseil d’Administration sera constitué du Président de l’Université, du DG du CHU, président CME, du Doyen, d’un représentant des EPST et de personnalités qualifiées en nombre au moins égal aux représentants institutionnels d'où sera élu le président

 

La sélection des 5 IHU se fera par un jury international et indépendant selon des critères

*Caractère cohérent et original du projet et de la thématique scientifique, clinique et d’enseignement à un horizon de 5 ans :

Qualité du projet scientifique et de son plan de mise en oeuvre (et compétitivité en regard des références internationales sur la thématique proposée) :

Pertinence, excellence et cohérence thématique du programme de recherche, dûment documenté avec un effort d’intégration de la recherche fondamentale à la recherche clinique ainsi qu’un effort d’interdisciplinarité,

Cohérence du projet proposé avec la stratégie hospitalouniversitaire du site,

Stratégie de partenariats clairement explicitée avec l’ensemble des partenaires publics et privés : modalités précises du partenariat proposé et démonstration du niveau d’implication du partenaire,

Description détaillée des plateformes adaptées au projet scientifique.

*Notoriété internationale des équipes :

Profil des chercheurs, enseignants-chercheurs et cliniciens,

Analyse de la bibliométrie,

Prix obtenus et brevets déposés sur les 10 dernières années,

Invitation à des conférences de prestige au niveau international,

Toute autre compétence témoignant d’une reconnaissance internationale.

*Solidité des structures de valorisation d’appui à l’IHU et capacité démontrée au transfert de technologies.

*Capacité à dispenser un enseignement rivalisant avec les meilleurs mondiaux, et notamment imaginer des métiers nouveaux nés du fruit de la recherche translationnelle et proposer des cursus originaux.

*Capacité à développer la formation à et par la recherche des acteurs du monde de la santé.

*Capacité à attirer les meilleurs talents mondiaux par la mise à disposition d’un environnement et d’une plateforme de qualité exceptionnels, et masse critique de chercheurs et cliniciens (> ~100 chercheurs, ingénieurs et enseignants chercheurs publics et privés mais dont la majorité feront partie d’une équipe labélisée par un EPST/EPIC et > ~200 personnels médicaux et paramédicaux).

Solidité et flexibilité de la gouvernance et de l’organisation proposées :

*Mise en place des structures et processus de gouvernance préconisés :

Statut de Fondation de Coopération Scientifique,

Existence et composition d’un Comité de Direction restreint (3 à 4 membres),

Statuts permettant de doter l’IHU de la flexibilité nécessaire, notamment en termes de délégation de gestion au Comité de Direction,

Le Directeur de l’IHU et le Comité de Direction doivent avoir une véritable responsabilité stratégique, financière et managériale sur le projet de l’IHU et sa mise en oeuvre, y compris en ce qui concerne la signature d’accords de partenariats,

Existence du règlement intérieur définissant en particulier sur les modalités de désignation et de renouvellement du Directeur et du Comité de Direction,

Existence et composition d’un Conseil d’Administration,

Existence et composition d’un Conseil Scientifique international, permettant d’apporter un support efficace au Comité de Direction dans l’orientation du projet scientifique et de s’assurer de son caractère original,

Le périmètre clinique coeur pour l’IHU sera aligné avec un pôle hospitalo-universitaire du CHU, en adaptant si nécessaire l’organisation des pôles au sein du CHU.

*Clarté documentée des relations établies avec les principaux partenaires, notamment :

Université,

Hôpital, et en particulier clarté du périmètre clinique/ alignement avec un pôle hospitalo-universitaire,

EPST-EPIC et Alliances.

*Solidité du plan de développement :

Détail et pertinence de l’utilisation prévue des financements,

Equilibre du plan de financement et de valorisation,

Progrès attendus dans les pratiques médicales,

Capacité à attirer des financements privés ou venant des collectivités territoriales.

 

En savoir plus: http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/2010/99/2/Rapport_Final_Commission_IHU_141992.pdf

et discours de Mme PECRESSE: http://media.enseignementsup-recherche.gouv.fr/file/2010/99/0/discours-rapport_Marescaux_IHU_141990.pdf

Partager cet article
Repost0

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles

CatÉGories