Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 08:30

L'observatoire régional de santé (ORS) d'Ile-de-France vient de publier le profil socio-sanitaire de l'Ile-de-France, santé des franciliens.

 

Si en 2006, la population francilienne était de 11 532 409 habitants, le rapport fait apparaître que la part des étrangers est de 12,4% (vs 5,8% pour la France métropolitaine). Le chômage était à 8,4% de la population active et le revenu fiscal médian est plus important dans cette région que pour la France métropolitaine : 20 575€ vs 17 497€.


Sur les caractéristiques socio-démographiques:

*L'Ile-de-France a un meilleur indice conjoncturel de fécondité 1,99 (avec un plus bas pour Paris à 1,58 et un plus fort en Seine-Saint-Denis à 2,37) que la France métropolitaine 1,96

*L'Ile-de-France compte plus de familles monoparentales 15,8% (allant de 12,8% dans les Yvelines à 19,8% en Seine-Saint-Denis) vs 13,1%

*Le taux de chômage à 8,4 (6,8 dans les Yvelines et Essone à 11,4 en Seine-Saint-Denis) est inférieur au niveau national 9,5; de même que le taux de personnes de plus de 15 ans peu pas diplômés 12,1% (8,8% à Paris à 20,2% en Seine-Saint-Denis) vs 13,7%. Les bénéficiaire de la CMU-C en Ile-de-France sont dans la moyenne nationale avec 5,9% (moyenne nationale de 5,8%) avec des écarts de 3,3% dans les Yvelines à 10,6% en Seine-Saint-Denis.


Sur l'espérance de vie

Tant pour les hommes que les femmes, à la naissance (respectivement 79 et 84,9) qu'à 60 ans (respectivement 22,9 et 27,3), l'espérance de vie est supérieure à celle de la France métropolitaine même s'il existe des écarts de 2 ans entre le minimun et maximum (pour les hommes 77,4 à la naissance et 21,6 à 60 ans en Seine-et-Marne à 79,9 et 23,5 dans les Hauts-de-Seine; pour les femmes 83,5 et 25,9 en Seine-et-Marne à 85,6 dans les Yvelines et 28 à Paris)


Sur la mortalité toutes causes:

*La mortalité infantile est légèrement plus forte en Ile-de-France 3,9 pour mille (3,5 dans les Hauts-de-Seine et dans le Val-de-Marne) vs 3,6 sauf en Seine-Saint-Denis à 5,4.

*La mortalité générale est sinon plus faible que dans la France entière : celle des hommes 639,9 vs 722; des femmes 371,4 vs 394,8 (on peut noter qu'elle est nettement plus forte que la moyenne nationale en Seine-et-Marne 730,3 et 423,8)

*La mortalité prématurée est plus faible également en ile-de-France 236,6 et 118,6 (vs 273,8 et 122,7) avec des écarts pour les hommes et les femmes de 209,9 et 107,7 dans les Yvelines à 269,2 et 135,2 en Seine-Saint-Denis. Idem la mortalité prématurée évitable est bien plus faible que dans le reste de la France : 74,8 vs 103,2 pour les hommes et 24,1 vs 296 pour les femmes. Elle est plus faible à Paris (62,0 et 20,8) que dans le Val d'Oise (85,3 et 26,9)

*Sur la mortalité et morbidité par cancer, elle est plus basse que la moyenne nationale pour les hommes mais supérieure pour les femmes (en général : 225,1 vs 243 et 120,8 vs 118), plus importante en Seine-et-Marne que dans les autres départements de la région. Pour le cancer du poumon, s'il y en a moins à Paris pour les hommes 53,7, il atteint un sommet pour les femmes 18,6 supérieur à la moyenne nationale.

*Le taux de mortalité par cancer du sein est plus élevé en Ile-de-France que la moyenne nationale 26,3 vs 24,8 (avec un mini à la moyenne nationale en Seine-Saint-Denis et un maxi à 28,1 en Seine-et-Marne) alors que le taux d'incidence du cancer du col de l'utérus se situe dans la moyenne avec 8,8 vs 8,7 (avec un mini de 6,8 dans les Yvelines et maxi de 9,8 dans le Val d'Oise et dans le Val de Marne)


Sur les morbidités et mortalités dues aux maladies cardiovasculaires:

Si le taux de mortalité est plus bas, le taux d'incidence est lui plus élevé (mortalité: 145,1 pour les hommes vs 177 et 84,8 pour les femmes vs 103,1; incidence des AVC : 65,5 vs 57,0 pour les hommes et 39,8 vs 38,9 pour les femmes) Le maximum est quasi atteint systématiquement en Seine-et-Marne dépassant la moyenne nationale pour les incidences des AVC chez les femmes 43,9 vs 38,9 et pour les incidences médico-sociales d'hypertension artérielle tant que les hommes que chez les femmes (308,5 vs 181,6 et 263,7 vs 158)


Sur la morbidité et mortalité par VIH/SIDA

Si le nombre de décès liés est compris entre 11 en Seine-et-Marne et 76 pour Paris, l'ile-de-France en compte 270, bien loin du chiffre national de 728. Pour 100 000 habitants, on dénombrait de 8 découvertes de séropositivité en Yvelines à 58,8 pour Paris avec une moyenne francilienne de 26,5 et métropolitaine de 10,3. La découverte au stade tardif est de 20,0 pour la Seine-et-Marne à 42,9 pour les Yvelines (moyenne francilienne de 26,8 et nationale de 27,6)


Sur la morbidité et la mortalité par tuberculose:

Sur 5589 cas déclarés en France, l'ile-de-France en dénombre 2086, étalé de 129 dans les Yvelines à 605 à Paris avec une incidence pour 100 000 plus grande que la moyenne nationale tant chez les Français (8,4 vs 5,4) que chez étrangers (79 vs 56,2; 109,0 en Seine-Saint-Denis et 112,9 pour Paris)


Sur la morbidité et mortalité pour santé mentale:

Le taux de suicide pour 100 000 tant pour les hommes que les femmes est inférieur au taux national (11,3 vs 23,6 et 4,9 vs 7,9) et jamais supérieur à la moyenne nationale quelque soient les départements, avec des minimums respectivement en Val-de-Marne (4,1 pour les hommes) et à Paris pour les femmes (2,5)


Sur les autres causes de morbidité

*Pour le diabète, l'indice est bien plus élevé que la moyenne nationale (356 vs 320,2 pour les hommes et 230,4 vs 221 pour les femmes avec des écarts très conséquents d'un département à l'autre : pour les hommes de 293,3 dans les Yvelines à 455,1 en Seine-Saint-Denis; pour les femmes passant de 165,5 à paris à 346,7 également en Seine-Saint-Denis.

*Pour la maladie d'Alzheimer, il y en a plus en Ile-de-France (40,7 chez les hommes et 51,9 chez les femmes vs 36,5 et 52,5) avec des pics atteints dans le Val d'Oise à 60,3 pour les femmes et 45,7 pour les hommes dans l'Essonne.


Sur les addictions et conséquences sanitaires

*L'ile-de-France est plutôt bien située en deçà de la moyenne nationale partout sauf pour les usagers réguliers de cannabis à 17 ans à 8% (et même 12% à Paris) vs 7,3%

*Le nombre annuel de décès par surdose est de 36 en Ile-de-France sur les 275 en France avec 0 dans le Val-de-Marne et 8 dans l'Essonne.

*Les 7% d'usagers réguliers d'alcool à 17 ans sont bien en dessous des 8,9 nationaux sauf les 11% à Paris et dans les Hauts-de-Seine; idem pour les 25% d'usagers quotidiens de tabac à 17 ans en dessous des 28,9% nationaux même si 35% s'y déclarent à Paris

 

Source: ORS Ile-de-France, profil socio-sanitaire de l'Ile-de-France, santé des franciliens

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans Médecine
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles