Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 23:50

 

Soins et privation de liberté

sous la direction de M. J-Baptiste Perrier, Maître de conférences de droit privé

colloque du Centre Michel de l'Hospital, unité de recherche de l'Ecole de Droit-Univ. D'Auvergne

vendredi 4 avril 2014, de 8h45 à 17h

amphithéâtre Trudaine, Ecole de Droit, 41 bd F. Mitterrand, Clermont-Ferrand

 

Renseignements et inscription:

secrétariat Centre Michel de l'Hospital CMH EA 4232

recherche.cmh@udamail.fr

 

PROGRAMME

Accueil des participants : 8h45

Philippe Dulbecco, Président de l’Université d’Auvergne

Christine Bertrand, Doyen de l’Ecole de Droit

Jean Chazal, Doyen de la Faculté de médecine

Jean-Baptiste Perrier, Maître de conférences à l’Université d’Auvergne

 

Matinée : 9h15

Le soin au sein de la privation de liberté

sous la présidence de Marie-Line Hanicot, Directrice interrégionale des services pénitentiaires, Rhône-Auvergne

> Le droit d’accès aux soins malgré la privation de liberté - 9h30

Charles-André Dubreuil, Professeur à l’Université d’Auvergne

Pascal Moyon, Directeur du centre de détention de Riom

> Les dispositifs de soins au sein de la privation de liberté - 10h10

Barbara Goncalves, Doctorante à l’Université d’Auvergne

Anne Galinier, Ancien mé decin chef de l’UCSA du centre

pénitentiaire de Marseille (Baumettes)

 

Questions - 10h50

 

Pause – 11h00

> L’incitation aux soins face à la privation de liberté - 11h20

Marc Touillier, Maître de conférences à l’Université Paris X Nanterre

Georges Brousse, MCU-PH Addictologie-Psychiatrie, CHU Clermont-

Ferrand

 

Questions – 12h00

 

Déjeuner

 

Après-midi : 14h00

La privation de liberté au coeur du soin

sous la présidence de François Dumuis, Directeur de l’Agence Régionale de Santé, Auvergne

> La privation de liberté au coeur des établissements de soins – 14h15

Table ronde avec

Anne-Blandine Caire, Professeur à l’Université d’Auvergne,

Caroline Lantero, Avocate au Barreau de Clermont-Ferrand,

Philippe Chossegros, Directeur de l’UHSI de Lyon

> La privation de liberté nécessaire à l’objectif de soins – 15h15

Table ronde avec

Jean-Baptiste Perrier, Maître de conférences à l’Université d’Auvergne,

Nathalie Riomet, Première vice-présidence du TGI de Clermont-Fd,

Benoît Berque, Chef du Pôle Sécurité Publique et Prévention, Préfecture de la Région d’Auvergne

 

Questions – 16h15

 

Synthèse – 16h30

Gildas Roussel, Maître de conférences à l’Université de Bretagne

Occidentale

 

Fin des travaux – 17h00

 

Contact

centre Michel de l'Hospital

recherche.cmh@udamail.fr

Ecole de droit

41 bd François Mitterrand

63000 Clermont-ferrand

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans --> Colloque
commenter cet article
26 février 2014 3 26 /02 /février /2014 07:14

Dans le cadre de la semaine d'information sur la santé mentale du 10 au 23 mars 2014, je vous signale un

Colloque information et santé mentale les 13 et 14 mars 2014
CREF, 5 rue des Jardins, COLMAR
Conférences, animations, expositions, rencontres
Entrée libre sur inscription

Journée du Jeudi 13 mars 2014

8h45 : accueil des participants
9h00 : ouverture du colloque par M. Laurent HABERT, Directeur général de l’Agence Régionale de Santé d’Alsace (ARS)
 

 

Président de séance : Monsieur le professeur Pierre VIDAILHET, psychiatre aux Hôpitaux Universitaires de Strasbourg (67)
9h15 : Les représentations sociales de la folie
Mme Aude CARIA, psychologue, directrice du Psycom, Ile de France (75)
10h15 : La folie, d’une «pathologie sociale» à une «pathologie médiatique»
Mme Virginia GRATIEN, doctorante en sciences de l’information et de la communication, Laboratoire interdisciplinaire récits, cultures et sociétés (LIRCES), Université Nice Sophia Antipolis (06)
11h00 : Réinsertion professionnelle et handicap psychique
Dr Michel MARON, psychiatre au Centre lillois de rééducation professionnelle, CHRU de Lille, Hôpital Michel FONTAN (59)
 

 

12h : pause déjeuner libre
 

 

Président de séance : Dr Daniel Fischer, psychiatre à la clinique Solisana à Guebwiller (68)
14h00 : L’éducation thérapeutique peut-elle enrichir le soin en psychiatrie ?
M Jean-Marie REVILLOT, cadre de santé en psychiatrie, formateur consultant au GRIEPS, docteur en sciences de l’éducation, enseignant à l’université Aix-Marseille (13)
14h45 : Usagers-experts : la part du savoir des malades dans le système de santé
Mme Emmanuelle JOUET, docteur en sciences de l’éducation, chargée de recherche au laboratoire de recherche EPS Maison Blanche à Paris (75)
15h30 : Informations aux patients sur le web : infos ou intox ?
Dr Stephan SCHMITTER, psychiatre à la Clinique Solisana (68)

Journée du vendredi 14 mars 2014
8h45 : accueil des participants
 

 

Président de séance : Dr Joël OBERLIN, psychiatre chef de pôle au Centre hospitalier de Rouffach (68)
9h00 : L’organisation de la psychiatrie citoyenne
Dr Jean-Luc Roelandt, psychiatre, directeur du CCOMS pour la recherche et la formation en santé mentale, EPSM Lille Metropole (59)
10h00 : La folie face au public : communication et représentations des communautés d’usagers sur Internet
Mme Charline LEBLANC, enseignant-chercheur, docteur en sciences de l’information et de la communication, Université Nice Sophia Antipolis (06)
10h45 : L’information du patient et de son entourage
Dr Christian GAY, psychiatre, clinique Château de Garches (92)
11h30 : Information sur les troubles du spectre de l’autisme tout au long de la vie
Dr Benoît DUTRAY, psychiatre au Centre hospitalier de Rouffach (68)
 

 

12h15 : pause déjeuner libre
 

 

Président de séance : Dr Philippe MEYER, psychiatre, président de la commission médicale d’établissement au Centre hospitalier de Erstein (67)
14h00 : L’information : qui la sélectionne, qui la transmet, et comment la transmettre.
Un enjeu de la démocratie sanitaire
Dr Yann HODE, psychiatre, Centre hospitalier de Rouffach,
Mme Nathalie PRUNIER, association Schizo-espoir Haut-Rhin (68)
14h45 : Les conseils locaux de santé mentale du Haut-Rhin
M Antoine FABIAN, président de la Commission «Santé mentale» de l’Association des Maires du Haut-Rhin
Mme Anelise LE GUILLOU, chargée de mission pour les conseils locaux de santé mentale du Haut-Rhin (68)

Sur place, venez aussi découvrir :
• « Pour la santé du corps et de l’esprit : mobilisons-nous ! » - exposition et ateliers interactifs animés par les étudiants de l’IFSI de Rouffach.
• Court-métrage et théâtre d’ombres réalisés par des patients du pôle 2/3 de psychiatrie adulte du Centre hospitalier de Rouffach et des Hôpitaux Civils de Colmar.
• Venez rencontrer les associations (le dispositif d’aide aux aidants d’un proche âgé dépendant «ADAGE» du Centre hospitalier de Rouffach, les groupes d’entraide mutuelle (GEM) de Colmar et de Mulhouse,
l’association des anciens de Marienbronn) et les assistants sociaux du Centre hospitalier de Rouffach.
De nombreuses animations sont aussi organisées durant la semaine, pour en savoir plus rendez-vous sur le site www.santementale68.fr

Le CREF
Centre de rencontres, d’échanges et de formation
5, rue des Jardins
68000 COLMAR
Tél : 03 89 20 17 00
• À 30 minutes à pied de la gare SNCF de Colmar
• Coordonnées GPS :
- Latitude - 48° 0753896
- Longitude - 7° 3676196
• Par la route :
Autoroute A35 (Strasbourg-Mulhouse) - Sortie N°25 - direction Colmar-Sud : rue de la Semm - au feu rouge à droite : avenue d’Alsace - 3ème rue à droite : parking du CREF.
Bus : ligne 4 direction gare/boucle B (10 minutes)
Entrée libre sur inscription au secretariat.direction@ch-rouffach.fr ou sur le site Internet : www.santementale68.fr
Ce colloque peut être suivi dans le cadre de la formation continue

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans --> Colloque
commenter cet article
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 10:27

Après une conférence à Rennes et une à Caen et le rapport final, voici le programme d'une conférence sur la santé mentale à lille

 

Les nouvelles contraintes en psychiatrie : du côté des soignants, des politiques, des médias
En présence de Denys Robiliard, rapporteur de la mission d’information
parlementaire sur la santé mentale et l’avenir de la psychiatrie.

 

13eme soirée de l’Espace de réflexion éthique en santé mentale de la Fédération régionale de recherche en psychiatrie et santé mentale Nord - Pas-de-Calais
Jeudi 20 février 2014 , amphithéâtre de l’Ecole Supérieure de Journalisme (ESJ) de Lille
50, rue Gauthier de Châtillon à Lille

Président de séance : Pr Pierre Thomas, président du conseil scientifique de la F2RSM
Modérateur : Pr Pierre Hum, coordonnateur de l’Espace de réflexion éthique en santé mentale

18h30 Accueil des participants
 

 

19h00 Allocutions d’ouverture
Dr Martine Lefebvre, présidente du conseil d’administration de la F2RSM
Dr Jean-Yves Grall, directeur de l’ARS Nord - Pas-de-Calais
 

 

19h15 Rappel sur les audits croisés interétablissement consacrés à l’isolement thérapeutique
Dr Thierry Danel, directeur de la F2RSM
 

 

19h30 Les travaux de la mission d’information parlementaire sur la santé mentale et l’avenir de la psychiatrie
Denys Robiliard, député du Loir-et-Cher, rapporteur de la mission d’information parlementaire et initiateur des modifications de la loi relative aux soins sans consentement en psychiatrie du 27/09/2013
 

 

20h00 Psychiatrie sous double contrainte : médias et société
Sophie Dufau, journaliste, Médiapart (sous réserve)
 

 

20h30 Echanges avec la salle

La psychiatrie a été marquée par une évolution radicale ces dernières années : évolution des pratiques, souci de plus de transparence, d’ouverture sur la cité, accès plus facile aux soins.
Cette évolution ne doit certainement pas s’arrêter – un bilan est précisément nécessaire – et sûrement faut-il poursuivre ce mouvement.
Néanmoins, cette évolution des soins psychiatriques ne suscite-t-elle pas de nouvelles questions ainsi que des nouvelles contraintes ? Car en effet, la société ne porte pas forcément les valeurs de tolérance et de solidarité que l’on pourrait souhaiter. Elle exige parfois des réponses qui ne sont pas celles proposées par les soignants. Elle peut aussi contribuer à stigmatiser les malades psychiatriques, ou encore craindre pour sa sécurité.
Devant ce tableau bigarré des demandes et des exigences sociales au sens large, le rôle du politique et des médias est peut-être décisif. Un regard politique et journalistique permettra d’éclairer ces questions éthiques, portant sur les différentes contraintes en psychiatrie.

Inscription en ligne www.santementale5962.com
Participation gratuite
Plus d’information auprès de Nathalie Pauwels
communication.f2rsm@santementale5962.com - Tél. 03 20 44 10 34

Fédération Régionale de Recherche en santé Mentale Nord Pas-de-calais

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans --> Colloque
commenter cet article
7 février 2014 5 07 /02 /février /2014 08:32

En lien avec le rapport de l'Observatoire National de la Fin de vie, le rapport de la conférence de citoyens, la proposition de loi 182, l'affaire Lambert, la position de l'académie de médecine sur la fin de vie, voici une conférence qui paraît d'ores et déjà très intéressante.


Invitation
Entrée Libre

‘‘Regards actuels du droit sur la fin de vie. Et si l’euthanasie était légalisée ? Illustration par des cas cliniques ‘‘

Le jeudi 13 Février 2014 de 14h à 17h

Rendez-vous à :
«salle de conférence du pavillon AB»
CHU de Saint-Étienne, hôpital Nord

avec Allp et OIKIA

Programme
 

 

Intervenants
M.F. CALLU, Maître de Conférences des Universités en Droit
Dr A. RICHARD, Ancienne Présidente de la Société Française d'Accompagnement et de Soins Palliatifs (SFAP)

Inscription avant le 3 Février 2014
Par messagerie: a.dicicco@allp-sante.com
Par Fax : 04 77 92 30 38
Par le biais de notre site internet :  www.allp-sante.com
Téléphone : 04 72 10 67 89

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans --> Colloque
commenter cet article
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 10:05

Le rapport 2013 de l'observatoire national de la fin de vie (ONFV), remis hier à Mmes Marisol Touraine et Michèle Delaunay,  s'est appuyé sur 3 705 EHPAD, 778 établissements (288 MAS et 285 FAM) qui ont participé et 1 062 proches accompagnant un résident dans 63 EHPAD de France situés dans 30 départements.

Le déclin est rapide selon qu'il s'agisse de cancer alors qu'il sera graduel pour des défaillances d'organes et lent pour des troubles cognitifs. 7 parcours de vie sont exposés. (NDLR: sur le thème de la fin de vie, voir aussi l'avis de l'Académie de médecine et les rapports Sicard et 121 CCNE au sein de cet article)

 

Ce rapport analyse d'abord le « mourir de vieillesse » (38 000 personnes chaque année avec 11 400 décès en EHPAD et 15 000 à l'hôpital) laissant apparaître la question du soulagement de la douleur et de l'application de la loi Léonetti et les réactions de l'entourage. Cette partie fait une mention particulière à la maladie d'Alzheimer ou apparentée dont 44% des résidents en EHPAD sont atteints mais qui ne fait pas obstacle à l'écoute et au respect du proche par les professionnels, à la dépression (40% des personnes âgées en institution y sont confrontées et un suicide sur 3 concerne une personne âgée, prévalence deux fois plus élevée que pour les 25-44 ans). Les dernières semaines de vie en EHPAD mentionnent la limitation ou l'arrêt des traitements actifs (pour 40% des résidents en fin de vie) et le soulagement de la douleur (avec 54% ayant reçu de la morphine dans les 15 derniers jours de leur vie) avec un questionnement très important sur les directives anticipées, deux dispositifs issus de la loi Léonetti.

 

Ensuite, le rapport s'attarde sur « la fin de vie avec une maladie chronique » avec les thématiques de l'accompagnement pour 90% des personnes âgées (aides à domicile pour 4 500 d'entre elles chaque jour). Il est souligné que les aides à domicile sont très majoritairement non diplômées (62%) et confrontées pour près de la moitié à la fin de vie. Leur coût est analysé (21 920 euros pris en charge par l'assurance maladie pour la dernière année de vie, 390 euros d'APA et une augmentation mensuelle du reste à charge des bénéficiaires +16 euros en 5 ans atteignant 97 euros). Le transfert vers les urgences (5% des décès concernent des personnes âgées avec 13 000 décès qui décèdent pour moitié dans la première nuit et 16% après 2 nuits; 25% des résidents en fin de vie qui y sont transférés au moins une fois) ou les EHPAD avec l'ambivalence des proches de n'avoir réussi à maintenir la personne à son domicile et celle de préserver leur propre vie privée sont très détaillés.

 

Enfin, le rapport fait une place à « la fin de vie avec le cancer » (1 personne âgée sur 5 meurt d'un cancer) qui concerne 155 000 personnes par an dont 5 550 cancers du sein . Sont ici soulevées les problématiques des traitements médicaux du cancer (30% des malades sont à l'hôpital un mois avant leur décès dus à une médicalisation des personnes en fin de vie atteintes d'un cancer) oubliant parfois d'aborder la question de la fin de vie (80% se trouvent dans une incapacité de s'exprimer). Puis les soins palliatifs qui sont intégrés très tardivement et l'hospitalisation à domicile (souvent tardive mais pourtant moins onéreuse que celle en hospitalisation complète et permettant l'accès aux soins palliatifs). Les questions éthiques sont celles du possible et du souhaitable et du raisonnable dans les traitements médicaux à entreprendre.

 

10 propositions concrètes sont émises :

1 Mettre en place une infirmière de nuit pour 250 à 300 places d’EHPAD, le cas échéant de façon mutualisée entre plusieurs établissements

2 Donner aux Equipes Mobiles de Soins Palliatifs les moyens de réellement intervenir en EHPAD, en accompagnant ces moyens de recommandations de bonnes pratiques et en les conditionnant à une évaluation régulière par les ARS.

3 Rendre obligatoire un module « Accompagnement de la fin de vie » dans le diplôme de Médecin - Coordonnateur d’EHPAD.

4 Donner aux professionnels de l’aide à domicile une réelle formation et un accompagnement professionnel autour des situations de fin de vie.

5 Elaborer, sous l’égide de la HAS, des recommandations de bonnes pratiques pour améliorer l’identification des situations de fin de vie à domicile, et ainsi éviter des hospitalisations dans les derniers jours de vie.

6 Mettre en place des « stages croisés » avec les Unités et les Equipes Mobiles de Soins Palliatifs, pour permettre l’acculturation des professionnels

7 Faire de l’accompagnement de la fin de vie une priorité nationale en matière de formation continue pour les professionnels des MAS et des FAM.

8 Elaborer et diffuser un outil simple de repérage des situations de fin de vie dans les services d’urgence.

9 Inclure, dans les Revues de Morbi - Mortalité, un questionnement spécifique autour des situations de fin de vie

10 Faire évoluer les modalités de financement de la prise en charge des personnes âgées atteintes d’un cancer en phase avancée, afin de favoriser la réflexion des équipes d’oncologie sur la pertinence des traitements.

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans --> Colloque
commenter cet article
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 09:00

 

 

LES FRONTIERES ENTRE RECHERCHE ET SOIN : DIAGNOSTICS ET PRONOSTICS JURIDIQUES

Jeudi 23 janvier 2014

9h – 17h30

Université Paris Ouest–Nanterre La Défense

Salle des conférences Bâtiment B

200, avenue de la République

92000 Nanterre

 

L’Association des Jeunes Chercheurs du Réseau Droit, Sciences et Techniques organise le 23 janvier 2014 une journée d’étude intitulée « Les frontières entre recherche et soin : Diagnostics et pronostics juridiques».

Depuis 2007 de nombreux États se sont prononcés en faveur de la recherche dite « translationnelle ». Le concept de recherche translationnelle se définit par son objectif. Il s’agit d’une recherche tendant à assurer le transfert rapide des innovations scientifiques et techniques de la recherche fondamentale vers la recherche appliquée et le soin des malades. La recherche translationnelle veut mettre rapidement à profit les avancées de la génétique et des thérapies cellulaires, avec pour motivation affichée des perspectives thérapeutiques et le développement de nouveaux marchés.

Ainsi présentée, la recherche translationnelle semble séduisante quant à son efficacité. Néanmoins la volonté sous-jacente serait donc de faire disparaître la frontière entre recherche et soin. Elle soulève alors un certain nombre d’interrogations sur lesquelles cette journée d’étude se propose de réfléchir.

 

9h –10h Séance d’ouverture

Margo BERNELIN

Dominique THOUVENIN

 

10h-12h Recherche translationnelle : notion, normativité, temporalité

Président de séance Mme Sonia Desmoulin

Marc-Antoine HELLEBOID, «Examen philosophique des présupposés épistémologiques de la recherche translationnelle»

Adeline NERON, «Le mouvement perpétuel du monde et le Comité. Prendre du recul sans faire reculer : progrès scientifique, vigilance éthique et cadres juridiques»

Nicolas LEGER-RIOPEL, «Prolégomènes à une théorie générale du droit de la recherche translationnelle ou tentative de cartographie d’une normativité plurielle»

 

12h–13h30 Buffet sur place pour tous les participants

 

13h30–15h Deuxième table ronde

Recherche tranlationnelle : regards sur les intérêts en présence

Sophie PROSPER, «La création d’un "droit au meilleur traitement" pour le patient»

Amandine PICARD, « Recherche translationnelle et conflits d’intérêts»

Audrey ABOUKRAT, « Regards sur la médecine translationnelle depuis le droit des brevets : étude juridique comparative»

 

15h30–17h Troisième table ronde

Recherche translationnelle : diffusion des données

Anna PIGEON, «Le droit réinterrogé par l’information génétique entre recherche et soin»

Laora TILMAN, «Recherche et utilisation des données médicales : un cadre adéquat?»

 

17h–17h30

Séance de clôture

Elsa SUPIOT

Florence BELLIVIER

 

INSCRIPTIONS GRATUITES

Envoyez vos noms et prénoms par courriel :jerdst2014@gmail.com

Merci de nous confirmer votre présence au déjeuner (offert)

Contact presse : Margo BERNELIN, jerdst2014@gmail.com

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans --> Colloque
commenter cet article
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 09:05

Le Centre de droit économique et du développement (CDED), Unité de recherche, équipe d'accueil 4216, de l'Université de Perpignan Via Domitia organise
sous la direction scientifique de Katia Lucas et Peggy Ducoulombier
un colloque intitulé
Qualité et santé : vers un nouvel ordre public sanitaire ?
le 20 décembre 2013
Amphithéâtre 5

Accueil des participants 8h45

Allocutions d'ouverture 8h45
Discours de M. le Président de l'UPVS, M. Fabrice LORENTE
Discours de M. le Doyen de l'UFR-SJE de l'UPVD, M. le Professeur Yves PICOD

Propos introductifs 9h
La notion d'ordre public sanitaire
par Maryse DEGUERGUE, Professeur de droit public à l'Université Paris I

Qualité et gouvernance de la santé 9h20
sous la présidence de M. le Professeur Michel BORGETTO à l'Université Paris II

L'irruption de la qualité en matière sanitaire 9h30
Lucie CLUZEL-METAYER, Maitre de conférence en droit public à l'Université Paris II
La participation des usagers à l'évaluation de la qualité 9h50
Katia LUCAS, Maitre de conférence en droit public à l'UPVD
Coûts de la qualité versus qualité des coûts 10h10
Hervé BLANCHARD, Maitre de conférence en économie à l'UPVD

Débats - Pause 10h30

Qualité et marché de la santé 11h15

Qualité et sécurité alimentaire 11h25
Karine DE LA ASUNCION-PLANES, Maitre de conférence en droit privé à l'UPVD
Qualité et libre circulation des produits de santé 11h45
Didier BLANC, Maitre de conférence en droit public à l'UPVD
Qualité et coopération transfrontalière 12h05
Olivier RENAUDIE, Professeur de droit public, Université de Lorraine

Débats - Pause déjeuner 12h25

Qualité et santé de l'individu 14h15
sous la Présidence de M. le Professeur Jean-Pierre MARGUENAUD, Université de Limoges

Qualité de la vie et Convention européenne des droits de l'homme 14h25
Peggy DUCOULOMBIER, Professeur de droit public à l'UPVD et directrice adjointe du CDED
Qualité des soins et responsabilité médicale 14h45
Marcel SOUSSE, Professeur de droit public à l'UPVD
Qualité de la santé et liberté contractuelle 15h05
Fabien MARCHADIER, Professeur de droit privé à l'Université de Poitiers

Débats - Pause 15h25

Synthèse 16h00
M. le Professeur Jean-Paul MARKUS de l'Université Versailles Saint-Quentin

Clôture du colloque 16h20

Entreé libre
Inscription auprès du secrétariat du CDED Mme Patricia Bouloudnine Tél: 33 (0)4 68 66 17 16 Mail: patsco@univ-perp.fr

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans --> Colloque
commenter cet article
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 10:29

Le Groupe de Réflexion Ethique organise une journée de réflexion et d’échanges «Ethique et peurs en psychiatrie»
Mardi 26 Novembre 2013 de 8h30 à 17h15 au Centre de Formation du CHGR - IFSI 15, Rue du Bois Perrin à Rennes

 

PROGRAMME 26 Novembre 2013


8h30 Accueil des participants

 

8h45/9h00 Allocution d’ouverture

M. GARIN, Directeur
Mme le Dr SHEPPARD, Présidente de la CME

 

9h00/9h45 « Droit de la peur et peur du droit : l’exemple de la psychiatrie » M. PECHILLON - Juriste, maître de
conférences, spécialiste du droit de la santé - Université Rennes 1

9h45/10h30 Témoignage d’une expérience d’aumonier au CHSP et d’exorciste Père Isidore FROC (sous réserve)

 

10h30/10h45 Pause

10h45/11h30 « Peurs, menaces et chimères » M. SAUVAGE, sociologue urbaniste - M. LE BORGNE, psychologue clinicien

11h30/12h15 « Dangerosité, récidives, risques, les différents mots de la peur » Mme le Dr HENRY, chef du pôle psychiatrie en milieu pénitentiaire

 

12h15/12h30 Echanges avec la salle

 

12h30/14h00 Déjeuner

 

14h00/14h45 « Les familles en pédopsychiatrie : objet ou sujet de nos pratiques ? » Mme le Pr TORDJMAN, chef du pôle hospitalo-universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent
« Peurs, frayeurs, stupeurs et droits : témoignages de patients et de l’entourage »
Représentants d’usagers

 

14h45/15h30 « Les troubles du comportement de la personne âgée accueillie en institution : gestion au quotidien et difficultés rencontrées du point de vue soignant » Mme DARDENNE – Mme JACOB, infirmières en USLD
« Le travail en Maison d’Accueil Spécialisée ou l’acceptation de la différence et de l’étrangeté »
Mme ANTONIN, aide-soignante
Mme CORRE, cadre de santé

 

15h30/16h15 Table ronde :

 

16h15/16h30 Echanges avec la salle

 

16h30/17h00 « Le travail : une mise en jeu du réel » M. LE BEZVOET, psychologue – Service de Santé au Travail
Clôture de la journée
Mme le Dr BOSSARD, présidente du Groupe de Réflexion Ethique
Mme LE GOFF, vice-présidente du Groupe de Réflexion Ethique

 

MODALITES D’INSCRIPTION :
Merci de confirmer votre présence au bureau du Groupe de Réflexion Ethique, auprès de Madame CORDION (Secrétariat D° Qualité/Gestion des Risques – 02 99 33 39 52), jusqu’au vendredi 22 novembre 2013
CH « Guillaume Régnier »

 

Groupe de Réflexion Ethique: Dr BOSSARD Murielle - Présidente; LE GOFF Béatrice - Vice Présidente
108, avenue Général Leclerc BP 60321 35703 RENNES Cedex 7
Tél : 02 99 33 39 52 a.cordion@ch-guillaumeregnier.fr

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans --> Colloque
commenter cet article

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles