Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 10:05

Le rapport 2013 de l'observatoire national de la fin de vie (ONFV), remis hier à Mmes Marisol Touraine et Michèle Delaunay,  s'est appuyé sur 3 705 EHPAD, 778 établissements (288 MAS et 285 FAM) qui ont participé et 1 062 proches accompagnant un résident dans 63 EHPAD de France situés dans 30 départements.

Le déclin est rapide selon qu'il s'agisse de cancer alors qu'il sera graduel pour des défaillances d'organes et lent pour des troubles cognitifs. 7 parcours de vie sont exposés. (NDLR: sur le thème de la fin de vie, voir aussi l'avis de l'Académie de médecine et les rapports Sicard et 121 CCNE au sein de cet article)

 

Ce rapport analyse d'abord le « mourir de vieillesse » (38 000 personnes chaque année avec 11 400 décès en EHPAD et 15 000 à l'hôpital) laissant apparaître la question du soulagement de la douleur et de l'application de la loi Léonetti et les réactions de l'entourage. Cette partie fait une mention particulière à la maladie d'Alzheimer ou apparentée dont 44% des résidents en EHPAD sont atteints mais qui ne fait pas obstacle à l'écoute et au respect du proche par les professionnels, à la dépression (40% des personnes âgées en institution y sont confrontées et un suicide sur 3 concerne une personne âgée, prévalence deux fois plus élevée que pour les 25-44 ans). Les dernières semaines de vie en EHPAD mentionnent la limitation ou l'arrêt des traitements actifs (pour 40% des résidents en fin de vie) et le soulagement de la douleur (avec 54% ayant reçu de la morphine dans les 15 derniers jours de leur vie) avec un questionnement très important sur les directives anticipées, deux dispositifs issus de la loi Léonetti.

 

Ensuite, le rapport s'attarde sur « la fin de vie avec une maladie chronique » avec les thématiques de l'accompagnement pour 90% des personnes âgées (aides à domicile pour 4 500 d'entre elles chaque jour). Il est souligné que les aides à domicile sont très majoritairement non diplômées (62%) et confrontées pour près de la moitié à la fin de vie. Leur coût est analysé (21 920 euros pris en charge par l'assurance maladie pour la dernière année de vie, 390 euros d'APA et une augmentation mensuelle du reste à charge des bénéficiaires +16 euros en 5 ans atteignant 97 euros). Le transfert vers les urgences (5% des décès concernent des personnes âgées avec 13 000 décès qui décèdent pour moitié dans la première nuit et 16% après 2 nuits; 25% des résidents en fin de vie qui y sont transférés au moins une fois) ou les EHPAD avec l'ambivalence des proches de n'avoir réussi à maintenir la personne à son domicile et celle de préserver leur propre vie privée sont très détaillés.

 

Enfin, le rapport fait une place à « la fin de vie avec le cancer » (1 personne âgée sur 5 meurt d'un cancer) qui concerne 155 000 personnes par an dont 5 550 cancers du sein . Sont ici soulevées les problématiques des traitements médicaux du cancer (30% des malades sont à l'hôpital un mois avant leur décès dus à une médicalisation des personnes en fin de vie atteintes d'un cancer) oubliant parfois d'aborder la question de la fin de vie (80% se trouvent dans une incapacité de s'exprimer). Puis les soins palliatifs qui sont intégrés très tardivement et l'hospitalisation à domicile (souvent tardive mais pourtant moins onéreuse que celle en hospitalisation complète et permettant l'accès aux soins palliatifs). Les questions éthiques sont celles du possible et du souhaitable et du raisonnable dans les traitements médicaux à entreprendre.

 

10 propositions concrètes sont émises :

1 Mettre en place une infirmière de nuit pour 250 à 300 places d’EHPAD, le cas échéant de façon mutualisée entre plusieurs établissements

2 Donner aux Equipes Mobiles de Soins Palliatifs les moyens de réellement intervenir en EHPAD, en accompagnant ces moyens de recommandations de bonnes pratiques et en les conditionnant à une évaluation régulière par les ARS.

3 Rendre obligatoire un module « Accompagnement de la fin de vie » dans le diplôme de Médecin - Coordonnateur d’EHPAD.

4 Donner aux professionnels de l’aide à domicile une réelle formation et un accompagnement professionnel autour des situations de fin de vie.

5 Elaborer, sous l’égide de la HAS, des recommandations de bonnes pratiques pour améliorer l’identification des situations de fin de vie à domicile, et ainsi éviter des hospitalisations dans les derniers jours de vie.

6 Mettre en place des « stages croisés » avec les Unités et les Equipes Mobiles de Soins Palliatifs, pour permettre l’acculturation des professionnels

7 Faire de l’accompagnement de la fin de vie une priorité nationale en matière de formation continue pour les professionnels des MAS et des FAM.

8 Elaborer et diffuser un outil simple de repérage des situations de fin de vie dans les services d’urgence.

9 Inclure, dans les Revues de Morbi - Mortalité, un questionnement spécifique autour des situations de fin de vie

10 Faire évoluer les modalités de financement de la prise en charge des personnes âgées atteintes d’un cancer en phase avancée, afin de favoriser la réflexion des équipes d’oncologie sur la pertinence des traitements.

Partager cet article
Repost0
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 09:00

 

 

LES FRONTIERES ENTRE RECHERCHE ET SOIN : DIAGNOSTICS ET PRONOSTICS JURIDIQUES

Jeudi 23 janvier 2014

9h – 17h30

Université Paris Ouest–Nanterre La Défense

Salle des conférences Bâtiment B

200, avenue de la République

92000 Nanterre

 

L’Association des Jeunes Chercheurs du Réseau Droit, Sciences et Techniques organise le 23 janvier 2014 une journée d’étude intitulée « Les frontières entre recherche et soin : Diagnostics et pronostics juridiques».

Depuis 2007 de nombreux États se sont prononcés en faveur de la recherche dite « translationnelle ». Le concept de recherche translationnelle se définit par son objectif. Il s’agit d’une recherche tendant à assurer le transfert rapide des innovations scientifiques et techniques de la recherche fondamentale vers la recherche appliquée et le soin des malades. La recherche translationnelle veut mettre rapidement à profit les avancées de la génétique et des thérapies cellulaires, avec pour motivation affichée des perspectives thérapeutiques et le développement de nouveaux marchés.

Ainsi présentée, la recherche translationnelle semble séduisante quant à son efficacité. Néanmoins la volonté sous-jacente serait donc de faire disparaître la frontière entre recherche et soin. Elle soulève alors un certain nombre d’interrogations sur lesquelles cette journée d’étude se propose de réfléchir.

 

9h –10h Séance d’ouverture

Margo BERNELIN

Dominique THOUVENIN

 

10h-12h Recherche translationnelle : notion, normativité, temporalité

Président de séance Mme Sonia Desmoulin

Marc-Antoine HELLEBOID, «Examen philosophique des présupposés épistémologiques de la recherche translationnelle»

Adeline NERON, «Le mouvement perpétuel du monde et le Comité. Prendre du recul sans faire reculer : progrès scientifique, vigilance éthique et cadres juridiques»

Nicolas LEGER-RIOPEL, «Prolégomènes à une théorie générale du droit de la recherche translationnelle ou tentative de cartographie d’une normativité plurielle»

 

12h–13h30 Buffet sur place pour tous les participants

 

13h30–15h Deuxième table ronde

Recherche tranlationnelle : regards sur les intérêts en présence

Sophie PROSPER, «La création d’un "droit au meilleur traitement" pour le patient»

Amandine PICARD, « Recherche translationnelle et conflits d’intérêts»

Audrey ABOUKRAT, « Regards sur la médecine translationnelle depuis le droit des brevets : étude juridique comparative»

 

15h30–17h Troisième table ronde

Recherche translationnelle : diffusion des données

Anna PIGEON, «Le droit réinterrogé par l’information génétique entre recherche et soin»

Laora TILMAN, «Recherche et utilisation des données médicales : un cadre adéquat?»

 

17h–17h30

Séance de clôture

Elsa SUPIOT

Florence BELLIVIER

 

INSCRIPTIONS GRATUITES

Envoyez vos noms et prénoms par courriel :jerdst2014@gmail.com

Merci de nous confirmer votre présence au déjeuner (offert)

Contact presse : Margo BERNELIN, jerdst2014@gmail.com

Partager cet article
Repost0
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 09:05

Le Centre de droit économique et du développement (CDED), Unité de recherche, équipe d'accueil 4216, de l'Université de Perpignan Via Domitia organise
sous la direction scientifique de Katia Lucas et Peggy Ducoulombier
un colloque intitulé
Qualité et santé : vers un nouvel ordre public sanitaire ?
le 20 décembre 2013
Amphithéâtre 5

Accueil des participants 8h45

Allocutions d'ouverture 8h45
Discours de M. le Président de l'UPVS, M. Fabrice LORENTE
Discours de M. le Doyen de l'UFR-SJE de l'UPVD, M. le Professeur Yves PICOD

Propos introductifs 9h
La notion d'ordre public sanitaire
par Maryse DEGUERGUE, Professeur de droit public à l'Université Paris I

Qualité et gouvernance de la santé 9h20
sous la présidence de M. le Professeur Michel BORGETTO à l'Université Paris II

L'irruption de la qualité en matière sanitaire 9h30
Lucie CLUZEL-METAYER, Maitre de conférence en droit public à l'Université Paris II
La participation des usagers à l'évaluation de la qualité 9h50
Katia LUCAS, Maitre de conférence en droit public à l'UPVD
Coûts de la qualité versus qualité des coûts 10h10
Hervé BLANCHARD, Maitre de conférence en économie à l'UPVD

Débats - Pause 10h30

Qualité et marché de la santé 11h15

Qualité et sécurité alimentaire 11h25
Karine DE LA ASUNCION-PLANES, Maitre de conférence en droit privé à l'UPVD
Qualité et libre circulation des produits de santé 11h45
Didier BLANC, Maitre de conférence en droit public à l'UPVD
Qualité et coopération transfrontalière 12h05
Olivier RENAUDIE, Professeur de droit public, Université de Lorraine

Débats - Pause déjeuner 12h25

Qualité et santé de l'individu 14h15
sous la Présidence de M. le Professeur Jean-Pierre MARGUENAUD, Université de Limoges

Qualité de la vie et Convention européenne des droits de l'homme 14h25
Peggy DUCOULOMBIER, Professeur de droit public à l'UPVD et directrice adjointe du CDED
Qualité des soins et responsabilité médicale 14h45
Marcel SOUSSE, Professeur de droit public à l'UPVD
Qualité de la santé et liberté contractuelle 15h05
Fabien MARCHADIER, Professeur de droit privé à l'Université de Poitiers

Débats - Pause 15h25

Synthèse 16h00
M. le Professeur Jean-Paul MARKUS de l'Université Versailles Saint-Quentin

Clôture du colloque 16h20

Entreé libre
Inscription auprès du secrétariat du CDED Mme Patricia Bouloudnine Tél: 33 (0)4 68 66 17 16 Mail: patsco@univ-perp.fr

Partager cet article
Repost0
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 10:29

Le Groupe de Réflexion Ethique organise une journée de réflexion et d’échanges «Ethique et peurs en psychiatrie»
Mardi 26 Novembre 2013 de 8h30 à 17h15 au Centre de Formation du CHGR - IFSI 15, Rue du Bois Perrin à Rennes

 

PROGRAMME 26 Novembre 2013


8h30 Accueil des participants

 

8h45/9h00 Allocution d’ouverture

M. GARIN, Directeur
Mme le Dr SHEPPARD, Présidente de la CME

 

9h00/9h45 « Droit de la peur et peur du droit : l’exemple de la psychiatrie » M. PECHILLON - Juriste, maître de
conférences, spécialiste du droit de la santé - Université Rennes 1

9h45/10h30 Témoignage d’une expérience d’aumonier au CHSP et d’exorciste Père Isidore FROC (sous réserve)

 

10h30/10h45 Pause

10h45/11h30 « Peurs, menaces et chimères » M. SAUVAGE, sociologue urbaniste - M. LE BORGNE, psychologue clinicien

11h30/12h15 « Dangerosité, récidives, risques, les différents mots de la peur » Mme le Dr HENRY, chef du pôle psychiatrie en milieu pénitentiaire

 

12h15/12h30 Echanges avec la salle

 

12h30/14h00 Déjeuner

 

14h00/14h45 « Les familles en pédopsychiatrie : objet ou sujet de nos pratiques ? » Mme le Pr TORDJMAN, chef du pôle hospitalo-universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent
« Peurs, frayeurs, stupeurs et droits : témoignages de patients et de l’entourage »
Représentants d’usagers

 

14h45/15h30 « Les troubles du comportement de la personne âgée accueillie en institution : gestion au quotidien et difficultés rencontrées du point de vue soignant » Mme DARDENNE – Mme JACOB, infirmières en USLD
« Le travail en Maison d’Accueil Spécialisée ou l’acceptation de la différence et de l’étrangeté »
Mme ANTONIN, aide-soignante
Mme CORRE, cadre de santé

 

15h30/16h15 Table ronde :

 

16h15/16h30 Echanges avec la salle

 

16h30/17h00 « Le travail : une mise en jeu du réel » M. LE BEZVOET, psychologue – Service de Santé au Travail
Clôture de la journée
Mme le Dr BOSSARD, présidente du Groupe de Réflexion Ethique
Mme LE GOFF, vice-présidente du Groupe de Réflexion Ethique

 

MODALITES D’INSCRIPTION :
Merci de confirmer votre présence au bureau du Groupe de Réflexion Ethique, auprès de Madame CORDION (Secrétariat D° Qualité/Gestion des Risques – 02 99 33 39 52), jusqu’au vendredi 22 novembre 2013
CH « Guillaume Régnier »

 

Groupe de Réflexion Ethique: Dr BOSSARD Murielle - Présidente; LE GOFF Béatrice - Vice Présidente
108, avenue Général Leclerc BP 60321 35703 RENNES Cedex 7
Tél : 02 99 33 39 52 a.cordion@ch-guillaumeregnier.fr

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2013 4 14 /11 /novembre /2013 08:06

L'université de Caen Basse-Normandie organise un colloque sur le thème Droit et Psychiatrie sous la responsabilité scientifique de Marie-Joelle Redor-Fichot (Centre de Recherche sur les droits fondamentaux et les évolutions du droit) et de Mathias Couturier (Centre de Recherrche en droit privé) le vendredi 15 novembre 2013, amphithéâtre Demolombe, Faculté de droit

Matinée: La loi du 5 juillet 2011
9h20  Ouverture
Claude Quétel, Directeur de recherche honoraire au CNRS (Histoire)
9h 40 La loi du 5 juillet 2011: des modalités de soins élargies, une protection équivoque du droit des malades.
Sophie Théron, Maître de conférences en droit public, Université de Toulouse 1
10h 00 débats et pause
10h 30 Une loi sous influence.
Jean-Manuel Larralde, Professeur de droit public, Université de Caen
10h 50 L'article 66 de la Constitution, le juge administratif et la protection des droits du malade mental.
Marie-Joëlle Redor-Fichot, Professeur de droit public, Université de Caen
11h20 Table ronde: L’application de la loi.
Acteurs soignants (Françoise Chastang, psychiatre au CHU de Caen)
Juge des Libertés et de la Détention (Thierry Hanouet,1er vice-président du TGI Caen)
Représentant des familles (Denis Malo,UNAFAM Basse-Normandie)
 

 

12h00 débats

12h30 Repas

Après-midi Protection et responsabilité
14h00 La protection des malades mentaux
Gilles Raoul-Cormeil, Maître de conférences en droit privé, Université de Caen
14h20 La protection pénale de la santé mentale
Mathias Couturier, Maître de conférences en droit privé, Université de Caen
14h50 débats et pause
15h20 La responsabilité pénale du malade mental
Philippe Salvage, Professeur émérite, Université de Grenoble
15h50 La responsabilité administrative de l’établissement de soin
Eric Péchillon, Maître de conférences en droit public, Université de Rennes
16h10 débats
16h40 Conclusions
Jean-Yves Carlier, Professeur aux Universités de Louvain et de Liège

La loi du 5 juillet 2011 marque une étape importante dans les relations du droit et de la psychiatrie. Droit et psychiatrie ont en commun de mettre en tension protection du malade mental et restriction de sa liberté, que ce soit par l'institution de procédures juridiques spécifiques ou par des protocoles de soin. L’objectif de ce colloque est de faire un bilan des avancées et des difficultés induites par ce texte, et de s’interroger sur les différents mécanismes de protection et de responsabilité ayant trait à la maladie mentale.

Tarif de la journée 100 €
Enseignants chercheurs et étudiants, Magistrats  gratuit
La participation à ce colloque peut être validée pour 7 heures au titre de la formation continue des professionnels (n°Agrément 2514P600014)
Pour l’inscription au colloque, veuillez remplir et renvoyer le bulletin d’inscription avant le vendredi 12 novembre 2013


Contact et renseignements
Mme Esther CAMUS, Université de Caen Basse-Normandie, Faculté de Droit CS 14032, Esplanade de la Paix 14032 CAEN CEDEX 5
tél : + 33 (0)2 31 56 51 84
Mail: esther.camus@unicaen.fr

 

NDLR: La loi du 5 juillet 2011 a été modifiée par la loi 2013-869 du 27 septembre 2013.

Partager cet article
Repost0
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 12:14

A Paris, à l'hôpital Robert Debré, boulevard Sérurier, se tiendra le 19 novembre 2013 une journée éthique sur les greffes, l'oncologie pédiatrique, les soins palliatifs et la fin de vie et la grande précarité. L'inscription est de 40 euros.

 

Voici le programme

8h30 Accueil des participants
 

 

9h Introduction de la journée
Pr Jean-Claude Carel, président de la commission médicale d’établissement locale, hôpital Robert- Debré

 

9h15 Présentation des activités du comité consultatif local d’éthique (CCEL) et du comité d’évaluation de l’éthique des projets de recherche biomédicale (CEERB) de Robert-Debré
Pr Yannick Aujard, président du comité consultatif local d’éthique, hôpital Robert-Debré

 

 

9h30 Table ronde 1 « Aspects éthiques des greffes chez l’enfant»
Coordonnateur : Pr Jean-Hugues Dalle, hématologue pédiatre, hôpital Robert-Debré
- Problématique concernant les mineurs donneurs de greffe de moelle
Pr François Beaufils, président de l’association Tokombéré
- Donner un rein : un équilibre à peser entre bénéfices et risques
Dr Marie-Alice Macher, néphrologue pédiatre, hôpital Robert-Debré et Agence de biomédecine
- Aspect éthique des greffes de foie chez l’enfant
Dr Dominique Debray, hépatologue pédiatre, hôpital Necker
- Prélèvement d’organes sur les sujets en état de mort encéphalique. Rappel de la législation et abord des proches
Dr Elisabeth Lepresles, néphrologue pédiatre

 

12h Conférence « Questionnement éthique en oncologie pédiatrique »
Pr Jean Michel Zucker, chef de département honoraire de l’Institut Curie (oncologie pédiatrique)

 

12h45 Déjeuner

 

14h Table ronde 2 « Soins palliatifs et fin de vie »
Coordonnateurs : Dr Brigitte Lescoeur, pédiatre et Pr Stéphane Dauger, chef du service de réanimation pédiatrique, hôpital Robert-Debré
- Médecine palliative pédiatrique et périnatale - défis éthiques
Pr Marcel Louis Viallard - équipe mobile de soins palliatifs pédiatriques, hôpital Necker
- Cas cliniques de fin de vie en réanimation pédiatrique
Violaine Mattioni, psychologue et Pr Stéphane Dauger, chef du service de réanimation pédiatrique, hôpital Robert- Debré
- Le vécu d’une maman
Gwénola Vialle
- Soins palliatifs dans un service d'immuno-hématologie : un regard critique sur un parti pris pour la vie jusqu'au bout
Ariane Haggège-Bonnefont et Stéphanie Vanwalleghem, psychologues du service d'immuno-hématologie, hôpital Robert-Debré

 

16h Grande précarité et éthique des soins
Coordonnateurs : Dr Brigitte Lescoeur, pédiatre, hôpital Robert-Debré et Pr Yannick Aujard, président du comité consultatif local d’éthique, hôpital Robert-Debré
- Inégalités des soins et différences culturelles
Sira Coulibaly et Sau Man Manière, médiatrices interculturelles, hôpital Robert-Debré
- Spécificités éthiques du soin chez des personnes en grande précarité
Dr Alain de Broca et Pr Bernard Boudaillez, pédiatres, CHU Amiens

 

17h Conclusion de la journée
Pr Yannick Aujard, président du comité consultatif local d’éthique, hôpital Robert-Debré et Stéphanie Decoopman, directrice hôpital Robert- Debré

Partager cet article
Repost0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 08:22

Paris Biotech Santé organise son 12ème Forum le 21 novembre 2013 sur le thème QUAND LA SANTE DYNAMISE L'INNOVATION : PATIENTS, HOPITAUX, ENTREPRISES, QUELLES SOLUTIONS DANS LE CONTEXTE DE CRISE à la Faculté de Médecine Paris Descartes, 24 rue du Faubourg St Jacques, Amphithéâtre Luton – Paris 14ème

Animation : Fabrice PAPILLON, Journaliste scientifique et Directeur de Scientifilms


9h-9h30 OUVERTURE
Axel KAHN, Président de PARIS BIOTECH SANTE

9h30-10h45 CONSTRUIRE UN RESEAU DE SOINS INNOVANTS : HOPITAL START-UP PATIENT
Christian BRECHOT, Directeur Général de lʼInstitut Pasteur
Bertrand LE CONTE DE POLY, Président de LLTECH
Vincent MALLET, Porteur du projet LINGHA SYSTEMS
Gérard VINCENT, Délégué Général de la FHF (Fédération Hospitalière de France)
Bernard ASTRUC, Psychiatre et Directeur Médical dʼEUTELMED

10h45 – 11h15 Pause

11h15-12h30 NOUVEAUX ENJEUX DES ENTREPRISES DU MEDICAMENT, LES START-UP REPONDENT
Géraldine DECAUX, Porteur du projet ID LAB
Annick SCHWEBIG, Présidente du Comité Biotechnologies du Leem et Président Directeur Général dʼActelion
Jacques FOURNET, Directeur Général de Théa
Jean MONIN, Président dʼAMGEN France
Philippe MONTEYNE, Vice-Président Recherche et Développement France du groupe SANOFI
Geoffroy VERGEZ, Directeur Général dʼOBSERVIA

12h30-13h00 CLOTURE
Marisol TOURAINE, Ministre des Affaires sociales et de la Santé
Déjeuner – Cloître Port Royal

Information & Inscription
 Inscription gratuite mais obligatoire




        
Partager cet article
Repost0
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 07:37

LA HAS, forte de son expérience dans le domaine de la qualité, organise un colloque sur l'évaluation de la qualité et de la sécurité des soinsle 28 novembre 2013.

 

Professionnels, usagers, décideurs : quels usages des indicateurs ? Ce débat dédié aux indicateursde qualité et de sécurité s’articulera autour de quatre tables rondes. Présentations, retours d’expériences et échanges permettront de comprendre ce que sont les indicateurs, leur utilité, leur complémentarité et ainsi, en quoi ils participent à l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins, à la régulation du système de santé et à l’information des usagers. Ce Colloque s’inscrit dans le cadre de la semaine de la sécurité des patients organisée par le ministère en charge de la Santé.

 

13h - 13h45 : Accueil

 

13h45 - 14h : Allocutions d’ouverture

Jean Debeaupuis, Directeur général, Direction générale de l’offre de soins

Jean-Luc Harousseau, Président, Haute Autorité de Santé

 

14h - 14h40 : Quelles stratégies fondées sur les indicateurs ?

Catherine Grenier, Adjointe au directeur, direction de la qualité et de la sécurité des soins, Haute Autorité de Santé

Thomas Le Ludec, Directeur de l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins, Haute Autorité de Santé

Valérie Salomon, Conseillère médicale, Direction générale de l’offre de soins

 

14h40 - 15h40 Quelle complémentarité entre les indicateurs de processus et de résultat ?

Modérateur : Thomas Le Ludec, Directeur de l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins, Haute Autorité de Santé

Orateurs: Cyrille Colin, Pôle information médicale évaluation recherche, Hospices Civils de Lyon, Université Claude Bernard Lyon I

Chantal Couris, Manageur recherche et conception d’indicateurs, Institut Canadien d’Information sur la Santé

 

15h40 - 16h: Pause

 

16h - 16h45 : Quels premiers enseignements ? Partage d’expérience.

Modérateur: Catherine Grenier, Adjointe au directeur, direction de la qualité et de la sécurité des soins, Haute Autorité de Santé

Orateurs: Dan Benhamou, Président, Société française d’anesthésie et de réanimation

Monique Cavalier, Directrice générale, ARS Midi-Pyrénées

Philippe Souchois, Directeur de la qualité, des risques et des filières de soins, Générale de Santé

 

16h45 - 18h : Quelle diffusion publique favorisant l’information et la participation des usagers ?

Modérateur: Thomas Le Ludec, Directeur de l’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins, Haute Autorité de Santé

Président de séance: Alain Lopez, Inspecteur, Inspection générale des affaires sociales

Orateurs: Sabine Cohen-Hygounenc, Responsable de la mission d’information sur la qualité des prises en charge dans les établissements de santé à destination des usagers, Haute Autorité de Santé

Claude Rambaud, Présidente, Collectif Interassociatif Sur la Santé

Olivier Roquet, Directeur, Centre hospitalier de Narbonne

 

18h - 18h10 : Conclusion

Jean-Luc Harousseau, Président, Haute Autorité de Santé

 

Inscriptions

Entrée gratuite sur inscription, dans la limite des places disponibles. Chaque inscription sera suivie d’une confirmation par e-mail.

Le secrétariat de la manifestation :         Courriel : HAS-colloque2013@polynome.fr          Tél : +33 1 70 15 44 72

Pour vous rendre au colloque: Institut Pasteur, 28 rue du Docteur Roux, 75015 PARIS

 

Merci de vous munir d’une pièce d’identité

En transport en commun :
Métro : Ligne 12 - Volontaires; Ligne 6 - Pasteur ou Volontaires
Bus : Lignes n°95, 39, 70
Parking public payant : Sogeparc France, 81 rue Falguière 75015 Paris
Taxis :
Taxis G7 – tél : +33 1 47 39 47 39 (ou 3607)
Taxis Bleu – tél : +33 8 91 16 36 09 (ou 3609)
Partager cet article
Repost0
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 07:13

 

Le cycle de conférence de la chaire santé de Science Po Paris, Tribunes de la santé, avait cette année 2013 pour thème : Un(e) ministre, une loi.

 

Après la conférence du 28 mars par Mme Roselyne BACHELOT-NARQUIN sur la loi 2009-879 du 21 juillet 2009 Hôpital, Patients, Santé et Territoire (dite HPST),

celle du 18 avril par M. Claude EVIN sur la loi 91-32 du 10 janvier 1991 relative à la lutte contre le tabagisme et l'alcoolsime,

celle du 27 juin par M. Bernard KOUCHNER sur la loi 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé,

celle du 17 octobre par M. Xavier BERTRAND sur la loi 2011-2012 du 29 décembre 2011 relative au renforcement de la sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé,

 

la dernière aura lieu le 21 novembre par M. Jean-François MATTEI sur la loi 2004-800 du 6 août 2004 relative à la bioéthique.

 

Pour vous inscrire : http://chairesante.sciences-po.fr ou 01-45-49-77-73

 

Lieu de la conférence : Institut d'Etudes Politiques, rue Saint-Guillaume, 7ème étage, de 19h à 20h45

Partager cet article
Repost0
17 juillet 2013 3 17 /07 /juillet /2013 08:23

 

Chers lectrices et lecteurs, je viens d'être informé de ce colloque qui se déroulera le 19 septembre 2013, de 9h à 18h,  sur un thème important : La médecine personnalisée en cancérologie

Organisé par le Laboratoire d’éthique médicale et de médecine légale (EA4569), Paris Descartes – CARPEM, il se déroulera dans le Grand Amphithéâtre de l’Université Paris Descartes, au rez-de-chaussée du 12, Rue de l’Ecole de Médecine, 75006 PARIS

 

  • PRE-PROGRAMME :

 

Accueil : Pr Frédéric DARDEL, Président de l’Université Paris Descartes

 

9h00 – 9h30 : INTRODUCTION  (Florian SCOTTE

  •  
    •  
      •  
        • Cancérologie et médecine personnalisée

  • Présentation du projet

  • Table ronde (chercheur : Guillaume VOGT, pharmacien : Jean Baptiste REY)

 

9h30 - 9h45 : PLATEFORME BIOLOGIQUE (Franck PAGES)

  • Intérêt, fonctionnement et connaissances issues d’une plateforme biologique 

  • L’environnement et la recherche en cancérologie

 

9h45-10h15 : PLATEFORME ANATOMOPATHOLOGIQUE (Cécile BADOUAL , Gilles QUEVA)

  • Intérêt, fonctionnement et connaissances issues d’une plateforme d’anatomopathologie

  • Emergence de problèmes éthiques autour de la tissuthèque

  • Présentation du travail sur le recueil des consentements

10h15 – 11h00 PAUSE CAFE 

 

11h00-11h30 : PLATEFORME D’IMAGERIE (Laure FOURNIER, Rachid MENDJELI)

  • Place, intérêts, fonctionnement et connaissances issues d’une plateforme d’imagerie

  • Emergence de problèmes éthiques avec l’évolution des pratiques

  • Présentation du travail sur les incidentalomes

11h30 – 12h15 : PLATEFORME INFORMATIQUE (Anita BURGUN, Marie-France MAMZER)

  • Place, intérêts, fonctionnement et connaissances issues d’une plateforme informatique de type entrepôt de données

  • Emergence de problèmes éthiques avec le développement de ces entrepôts

12h15 – 12h45 : FONCTIONNEMENT COORDONNE ENTRE VILLE – HOPITAL - RECHERCHE

(Marie-France MAMZER, Philippe VAN ES)

  • Circulation des informations entre la ville et l’hôpital

  • Coordination autour du patient

PAUSE REPAS : 12h45 – 14h00

 

14h00 – 14h30 : LIMITATION – ARRET THERAPEUTIQUE ET SOINS PALLIATIFS (Ivan HERNANDEZ, Pascale VINANT)

  • Place des parents en pédiatrie

  • Arrêt des traitements par le praticien, par le patient

 

14h30 -15h30 : POINT DE VUE DES PATIENTS (Patrice MARVANNE, Gérard PELE, Jean-Bernard CHARPENTIER, Jean-Luc PLAVIS, Jean-Romain FORTEL)

  • Expérience du Comité Patients de CARPEM : fonctionnement, vécu…

  • Apport de la lutte contre le sida dans la prise en charge globale des patients du point de vue d’un ingénieur

PAUSE CAFE : 15h30 – 16h00

 

16h00 -16h45 : ECLAIRAGE DES SCIENCES HUMAINES (Philippe AMIEL, Edwige RUDE-ANTOINE, Claude HURIET)

 

16h45 – 17h15 : POINT DE VUE JURIDIQUE – RESPONSABILITE MEDICALE (Jacques LUCAS, Jean Michel BILLAUT, Aminata TOURE)

  • Quelle gestion de la masse d’informations accessibles par les patients

  • Labélisation des sites internet

17h15 – 17h45 : EXPERIENCE INTERNATIONALE (Jean Pierre THIERRY, James GOLDBERG)

  • Réflexion autour des termes « personalized medecine » et « patient centered preference »

  • Expériences au-delà des frontières

17h45 – 18h00 : Quelques propos du Pr Patrick BERCHE, Doyen de la Faculté de Médecine Paris Descartes

Clôture du Colloque : M. Le Pr Christian HERVE

 

 

Les objectifs pédagogiques sont:

Comprendre la notion de médecine personnalisée

Identification du parcours de soins des patients atteints de cancer

Cohérence des discours des soignants dans le parcours de soins

Mise en avant de la participation du patient dans les prises de décision

Intégration de la notion de démocratie sanitaire

Protection des personnes vulnérables et place des aidants

 

Les méthodes et moyens pédagogiques sont:

Apports théoriques et discussions ouvertes

Méthode audiovisuelle

 

Les intervenants sont:

Philippe AMIEL

Cécile BADOUAL

Jean Michel BILLAUT

Anita BURGUN

Jean Bernard CHARPENTIER

Jean Romain FORTEL

Laure FOURNIER

James GOLDBERG

Ivan HERNANDEZ

Christian HERVE

Claude HURIET

Pauline LEROY

Jacques LUCAS

Marie-France MAMZER

Patrice MARVANNE

Rachid MENDJELI

Franck PAGES

Gérard PELE

Jean Luc PLAVIS

Gilles QUEVA

Jean Baptiste REY

Mme RUDE ANTOINE

Florian SCOTTE

Jean Pierre THIERRY

Aminata TOURE

Philippe VAN ES

Pascale VINANT

Guillaume VOGT

 

Partager cet article
Repost0
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 07:15

Le but de cette 13ème journée nationale de réflexion sur les dons d'organes et la greffe : mobiliser pour que chacun fasse « connaître leur position sur le don d’organes à leurs proches ». Ainsi, personne ne se déchirera et ne sera confronté à la délicate question de savoir si son proche voulait ou non donner ses organes pour sauver autrui. « Ne pas communiquer son choix pour le don de ses organes à ses proches, c’est les exposer au risque d’une décision difficile, dans un moment de deuil déjà très douloureux », insiste Emmanuelle Prada Bordenave, directrice générale de l’Agence de la biomédecine.

Actuellement, dans la doute, les proches refusent. Pourtant, il s'agit d'une grande cause de santé publique dont chacun de nous ou de nos proches peut avoir, à un moment ou un autre de sa vie, besoin.

 

 

A noter : le point d’orgue par la diffusion simultanée le 23 juin d’un film de 2 minutes sur les principales chaînes nationales en « prime time », à 19 h 45 avec le slogan « Vous avez fait votre choix, dites-le simplement à vos proches maintenant »,

 

Toutes les informations sur le site d’information www.dondorganes.fr  avec guide et affiches téléchargeables ains que sur la page Facebook « Don d’organes, je le dis ».

 

L’année dernière, 17 657 malades étaient inscrits sur la liste nationale d’attente de greffe d’organes. Si plus de huit Français sur dix se déclaraient en 2012 favorables au don d’organes après leur décès, moins d’un sur deux (49 %) avait fait part de sa position sur le sujet à l’un de ses proches. Il s'agit aussi bien de dons de personnes vivantes que de personnes décédées.

 

A savoir: Dès l'âge de 13 ans, tout individu peut s’il le souhaite s'inscrire sur le registre national des refus de don d’organes consulté obligatoirement par les équipes hospitalières quand un prélèvement s’avère possible. On compte aujourd'hui 85 000 personnes inscrites dans ce registre. À défaut, les professionnels doivent s’assurer auprès de l’entourage de la non-opposition du défunt au don d’organes, même si ce dernier détient une carte de donneur (qui n’a pas de valeur légale).

 

Pour rappel, en 2012 :  5 023 greffes d’organes ont été réalisées réparties avec 3 044 pour les reins, 1 161 pour le foie, 397 pour le cœur, 322 pour le poumon, 72 pour le pancréas, 20 pour le bloc cœur-poumons et 7 pour l’intestin). il ne faut aps oublier également que pour 366, elles émanaient de donneurs vivants.

Partager cet article
Repost0
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 06:00

Chers lecteurs, voici l'agenda de demain et après-demain de la commission des affaires sociales du Sénat en ce qui concerne des sujets traitant de la santé:

 

SENAT

COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES

19 juin 2013

Réseaux de soins

9h30 : Table ronde sur la PPL, adoptée par l'AN, relative au fonctionnement des réseaux de soins créés par les mutuelles et aux modalités de mise en œuvre des conventions conclues entre les organismes de protection sociale complémentaire et les professionnels de santé : M. Yves Daudigny (Soc - Aisne), R.

 

Tables rondes, ouvertes à la presse, de la MECSS sur les médicaments génériques

14h30 : « Princeps/générique : quelle équivalence ? » : Pr Astier, membre de l'Académie nationale de pharmacie ; MM. Maraninchi, directeur général, et Vella, directeur des médicaments génériques, homéopathiques, à base de plantes et des préparations, de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) ; Pr Tillement et Pr Sassard, membres de l'Académie nationale de médecine.

Tables rondes, ouvertes à la presse, de la MECSS sur les médicaments génériques

16h00 : « Evaluation de la politique française du médicament générique » : M. Bouge, directeur général adjoint du Lem - Les entreprises du médicament ; M. Brière, président du Gemme - Association des professionnels du médicament générique ; M. Giorgi, président du Comité économique des produits de santé (Ceps) ; Mme Lignot-Leloup, directrice déléguée à la gestion et à l'organisation des soins de la Cnam ; M. Picard, inspecteur général des affaires sociales (Igas).

20 juin 2013

09h30 : Anses

Audition de M. Marc Mortureux, directeur général de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses), candidat pressenti au renouvellement de son mandat (en application de l'article L. 1451-1 du code de la santé publique).

NDLR: Mission sur la situation sociale des personnes prostituées, le 19 juin 2013

Auditions par Mme Chantal Jouanno (UDI-UC - Paris) et M. Jean-Pierre Godefroy (Soc - Manche), rapporteurs : 14h00 : Mme Catherine Deschamps, socio-anthropologue, enseignant-chercheur ; 15h00 : Table ronde sur la prostitution étudiante ; 16h30 : Audition de Mme Elda Carly, président - Équipes d'action contre le proxénétisme (EACP); 17h30 : Audition de Mme Violaine Husson, responsable de l'action femmes - Cimade.

 

 

Partager cet article
Repost0
5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 11:35

La commission ouverte bioéthique et santé du Barreau de Paris, dont les responsables sont Maitres Laurence Azoux-Bacrie, Yves Lachaux et Soliman Le Bigot, organise

 

une soirée de formation à travers un concert au profit de l'association "urgence pour les soins palliatifs"

le lundi 17 juin 2013 à 20h30 précises

à l'auditorium de la Maison du Barreau (2 place du Harlay, 75001 Paris),

dans le cadre du prix de l'initiative familiale de Wendel-Participations.

Sous le haut patronnage de Madame Christiane FERAL-SCHUHL, Bâtonnier de l'ordre des Avocats de Paris

Julie Fuchs, victoire de la musique classique 2012 dans la catégorie révélation lyrique de l'année, accompagnée au piano par Sabine Vatin, pianiste et chef de chant au théâtre du Châtelet, interprétera notamment des oeuvres de Mozart, Rossini, Massenet, etc.

Soyez nombreux à y aller pour cette cause et les prestations.

 

Le prix d’entrée de cette soirée est fixé à : 30 euros par personne / 20 euros pour les étudiants et les jeunes de moins de 25 ans.
Cette invitation vous permet de manifester votre adhésion à cette soirée de bienfaisance
Le récital de Julie Fuchs sera suivi d'un verre amical. Les bénéfices de cette soirée permettront l'achat par Wendel-Participations de pompes à morphine pour l'Association «Urgence pour les soins palliatifs».

 

BON DE RESERVATION
A retourner impérativement avant le 7 juin 2013 à :
Wendel-Participations Concert
89, rue Taitbout - 75009 PARIS
Prixfamilial@wendel-participations.com

Je soussigné(e) M / Mme / M. Mme
_______________________________________________________________________________________________
Demeurant à___________________________________________________________________
____________________________________________________________________

Je souhaite réserver les places suivantes :
__________ Adultes__________ Etudiants, jeunes moins de 25 ans

Je joins un chèque d'un montant total de : _____________ établi à l'ordre de Wendel-Participations.

Fait à ___________________________ , le ________________________ 2013

Signature

 

 

 

NB: Association "Urgence pour les soins palliatifs"
Cette association loi 1901, d’intérêt général, a pour objet de soutenir la culture des soins palliatifs, à l’hôpital et à domicile et les actions des professionnels de santé en France.
Soliman LE BIGOT, avocat au Barreau de Paris, a participé avec des médecins à la création de cette association en 2009 présidée par le Docteur Daniel D’HEROUVILLE, médecin chef de la Maison médicale Jeanne Garnier. Sa création a été décidée dans le sillage de l’association «Hôpital 2000 pour vaincre la douleur en France» créée par Martine JAMBON (remise officielle à ce jour de 1 073 pompes à morphine, 1 000 neurostimulateurs à des équipes de cancérologie, de prise en charge de la douleur, de soins palliatifs, etc. et organisation de 18  formations «douleur et soins palliatifs» en métropole et dans les DOM TOM).

 

Ce concert a été organisé grâce à Carte Blanche Musique, agence artistique créée par Diane de Monteynard
Avec le concours de Wendel-Participations    Tél : 01 42 85 63 32 / 01 42 85 63 36

 

NDLR/ Je n'ai aucun intérêt ni dans cette association ni dans le déroulement du concert

Partager cet article
Repost0
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 11:11

L' association française de droit de la santé (AFDS), en collaboration avec l'association française de droit constitutionnel (AFDC) et l'Université Toulouse 1 Capitole et son Institut Maurice Hauriou,
organise un colloque intitulé

Constitutions et santé, regards comparatifs
le 17 juin 2013

dans l'amphithéâtre Giroud de l'Université Paris Descartes,

45 rue des Saints-Pères, 75006 Paris

 

Constitutions et Santé
Regards comparatifs
9h00
Ouverture : Anne LAUDE (Université Paris-Descartes, Présidente de l’Association Française de Droit de la Santé, Codirectrice de l’Institut Droit et Santé), Bertrand MATHIEU (Professeur à l'Ecole de droit de la Sorbonne-Université Paris I, Membre du Conseil supérieur de la magistrature, Président de l'Association française de droit constitutionnel), Xavier BIOY (Université Toulouse 1 Capitole, Codirecteur de l’Institut Maurice Hauriou)
9h10
Premier temps : La santé comme « objet constitutionnel » en France
Sous la présidence de B. MATHIEU, AFDC
9h15
La santé dans l'histoire constitutionnelle française
Michel BORGETTO, Université Paris II-Panthéon-Assas
9h45
Les formes constitutionnelles de la santé
Pierre EGÉA, Université Toulouse 1 Capitole
10h15
Le traitement contentieux de la santé au plan constitutionnel
Xavier BIOY, Université Toulouse 1 Capitole
10h45
Débat et Pause
11h15
Les fondements constitutionnels du droit de la biomédecine
Sophie MONNIER, Université de Bourgogne
11h45
Les exigences constitutionnelles en matière d’assurance maladie
Rémi PELLET, Université Paris-Descartes

12h15
Débat et Déjeuner libre

14h
Second temps : Tables rondes : Droits étrangers
Allemagne
Otto KAUFMANN, Chercheur au Max-Planck-Institut de droit social, Munich
Canada
Catherine RÉGIS, Université de Montréal
Espagne
Hubert ALCARAZ, Université de Pau
France
Marie-Laure MOQUET-ANGER, Université Rennes 1
Italie
Cesare PINELLI, Université de Rome, la Sapienza
Suisse
Dominique SPRUMONT, Université de Neuchâtel

14h00
Première table ronde : Le droit à la protection de la santé comme droit subjectif
Sous la présidence de A. LAUDE, AFDS-IDS
14h05
L’accès aux soins dans la Constitution est-il un droit «subjectif» ?
14h30
Les discriminations dans l’accès aux soins, quels exemples ?
14h55
Les débiteurs du droit à la santé sont-ils constitutionnellement identifiés ?
15h20
Les obligations positives de l’Etat sont-elles constitutionnellement posées ?
15h45
Débat et pause
16h10
Deuxième table ronde : L’élaboration institutionnelle du droit de la santé
Sous la présidence de I. POIROT-MAZERES, Université Toulouse 1 Capitole, Codirectrice de l’Institut Maurice Hauriou
16h15
Quelle répartition des compétences dans le domaine de la santé du point de vue de la Constitution ?
16h45
L’encadrement constitutionnel des professions de santé
17h00
Synthèse
Noëlle LENOIR, Ancienne membre du Conseil constitutionnel, Ancienne ministre des affaires européennes, Partner, Kramer Levin Naftalis & Frankel LLP.


Renseignements et inscriptions:
Institut Droit et santé, 45 rue des Saints-Pères, 75270 Paris Cedex 6
Tél: 01-42-86-42-10 / Mail: veronique.fraysse@parisdescartes.fr
Inscription payante : 50 euros à l'ordre de l'AFDS (chéque à adresser à l'ordre de l'IDS, 45 rue des Saints-Pères, 75270 Paris Cedex 6)
Convention de formation continue: 80 euros
Gratuit pour: les membres de l'AFDS et AFDC à jour de cotisation, membre de l'Institut Maurice Hauriou et de l'institut Droit et Santé, étudiants et enseignants

Partager cet article
Repost0
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 08:00

La journée annuelle de prévention des infections associées aux soins et de la sécurité des patients se tiendra Mardi 25 juin 2013 de 9h – 16h à l'ASIEM, 6, rue Albert de Lapparent 75007 Paris
Inscription obligatoire sur le site internet du CClin

En partenariat avec l‘Agence Régionale de Santé d’Ile de France
CClin Paris-Nord - Site Broussais, Pavillon Leriche- 96, rue Didot 75014 Paris
 

 

Pré programme
9h–9h30 Accueil des participants
9h30-9h45Allocution d’ouverture
N. Weissleib, P. Astagneau, M. Cauterman
 

 

1ère session : RISQUE INFECTIEUX ET SECURITE DU PATIENT
Modérateurs : P. Astagneau, S. Renard-Dubois
9h45-10h20 Programme National pour la Sécurité des Patients 2013/2017 : un engagement pour tous
G. Emery
10h20-10h40 Résultats Enquête Nationale de Prévalence 2012 ; comparaison régionale
D. Verjat-Trannoy, B. Migueres, K. Miliani
10h40-11h Préventions de la transmission croisée par voie respiratoire « Air ou Gouttelettes »
A. Carbonne
 

 

2ème session :DE LA SURVEILLANCE AU SIGNALEMENT :RETOUR D’EXPERIENCES
Modérateurs
V. Jarlier (sous réserve), K. Blanckaert
11h-11h20 Réseau BMR RAISIN
I. Arnaud
11h20-11h40 Résurgence d’un Streptocoque A sur un mode épidémique
E. Hernandez, C. Manuel
11h40-12h Retour d’expérience à propos de dysfonctionnements dans la prise en charge des
endoscopes
S. Nérome
12h Déjeuner
 

 

CONFERENCE INVITE
14h-14h45 Indicateurs de qualité et sécurité des soins issus des bases médico administratives
C.Colin
TABLE RONDE : RETOUR D’EXPERIENCE
Modérateurs
P. Le Gonidec, P. Parneix
14h45-15h Une amélioration dans la prise en charge des BMR émergentes
C. Burnat, C. Fortat
15h-15h15 Quelle information donner vers « la ville » pour les patients porteurs d’EBLSE à leur sortie ?
S. Diamantis
15h15-15h30 Erreur médicamenteuse lors d’administration d’anti-infectieux
R. Gauzit
15h30-16h
Discussion
16h Clôture
 

 

 

CONFERENCIERS
Isabelle Arnaud, CClin Paris-Nord
Pascal Astagneau, CClin Paris-Nord
Karine Blanckaert, Arlin Nord-Pas de Calais
Catherine Burnat, CHI de Villeneuve St Georges
Anne Carbonne, Hôpital Européen Georges Pompidou
Maxime Cauterman,Arsif
Cyrille Colin,CHU de Lyon
Sylvain Diamantis, CH de Melun
Grégory Emery, DGOS
Clarisse Fortat, CHI de Villeneuve St Georges
Rémy Gauzit, Omedit Ile-de-France
Eric Hernandez, Centre Médical de Forcilles
Vincent Jarlier, siège AP-HP
Patricia Le Gonidec, Omedit Ile-de-France
Christian Manuel, Centre Médical de Forcilles
Brigitte Migueres, CClin Paris-Nord
Katiuska Miliani,CClin Paris-Nord
Simone Nérome, CH Beaujon, Clichy
Pierre Parneix, CClin Sud-Ouest
Sylvie Renard-Dubois, Arsif
Delphine Verjat-Trannoy, CClin Paris-Nord
Nadine Weissleib, Arsif
 

 

 

Le CClin Paris–Nord et ses antennes les missions prioritaires
Coordonner des projets multicentriques sur la surveillance et la prévention des infections associées aux soins
Gérer les alertes et les signalements des IAS
Aider les établissements par une expertise en épidémiologie ou en hygiène Informer les établissements et les personnels impliqués en mettant à leur disposition un centre documentaire et en organisant des formations
ASIEM
6, rue Albert de Lapparent 75007 Paris
Métro :
station Ségur - ligne 10
station Sèvres-Lecourbe - ligne 6
station Saint François Xavier - ligne 13

Partager cet article
Repost0