Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Actualités du droit et de la santé ...
  • Actualités du droit et de la santé ...
  • : Ce site fait un lien entre le droit et la santé. Accessible à tout public, des informations juridiques, médicales, de droit médical et des actualités générales sont présentes. Les informations fournies sur [droit-medecine.over-blog.com] sont destinées à améliorer, non à remplacer, la relation qui existe entre le patient (ou visiteur du site) et son médecin.
  • Contact

Certification HON Code

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.

Recherche

Visiteurs uniques

   visiteurs uniques

 

Votre empreinte écologique

18 questions entre alimentation, logement, transport et  consommation
L'empreinte écologique moyenne d'un Français est de 56 400 m²/an. Et vous?
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 22:23

Instaurer un dispositif de franchise médicale sur les remboursements de soins pour les dépenses de santé aurait "l'effet inverse du but recherché" et "accroîtrait les inégalités" d'accès aux soins, estime Jean de Kervasdoué, Professeur en Economie de la santé au Centre national des arts et métiers.
Le gouvernement veut mettre en place en 2008 quatre franchises médicales (consultations, hôpital, analyses médicales, médicaments) de 10 euros chacune, soit 40 euros par foyer. (voir l'article sur le colloque de l'entre-deux tours de l'élection présidentielle sur la santé et, au premier tour, desprogrammes des candidats sur la santé)

Cette idée "ne marche pas et produit assez vite l'effet inverse du but recherché", affirme M. de Kervasdoué, ancien Directeur des Hôpitaux et auteur de nombreux ouvrages sur la
sécurité sociale, dans une tribune au Monde daté de demain. 

"Non seulement elle accroît les inégalités dans l'accès aux soins, mais elle contribue à la croissance des dépenses de santé: elle produit de l'inflation", ajoute-t-il. 

M. Kervasdoué prend l'exemple du ticket "modérateur" non remboursé par la
sécurité sociale et créé pour modérer la croissance des dépenses, mais qui "n'a rien modéré du tout" car "la quasi totalité de la population est couverte" par des mutuelles, assurances ou par la CMU, qui le prennent en charge. 
Le chercheur se demande aussi ce que veut dire "responsabiliser" les malades, terme employé par Nicolas Sarkozy pour justifier ce dispositif. "52% des dépenses médicales sont engagées par 5% des Français qui sont vraiment malades. Sont-ils responsables de leur âge, de leur cancer
ou de leur diabète ?", interroge-t-il. 

"Un patient consulte parce qu'il a mal au ventre, il ne demande pas que son médecin lui fasse des radiographies ou des analyses, il ne souhaite pas particulièrement qu'on l'opère, il désire simplement ne plus avoir mal ?", poursuit M. de Kervasdoué. 

Selon lui, le système informatique de la "sécu" n'est pas capable de bâtir en quelques mois un système de franchises "aussi complexe", sauf à le faire en deux ans et en investissant 500 millions d'euros. Voir l'article sur l'insertion des franchises dans la loi de financement de la sécurité sociale pour 2008 et les visions divergentes de quelques membres du gouvernement.

Partager cet article

Repost 0
publié par Olivier SIGMAN - dans Droit médical
commenter cet article

commentaires

Traduction

Traduction en 9 langues disponibles